--------------------------------------------------------------


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

S.Y.L quesaco ??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 S.Y.L quesaco ?? le Sam 19 Fév 2011, 10:03 am

S.Y.L ou strapping young lad est le premier groupe de devin townsend (chanteur canadien déjanté qui à 19 ans chantait sur le sex&religion de steve vai)
le meilleur album de devin reste pour moi ocean machine biomech Very Happy !! superbe album avec de grands moments d'émotion, des plages atmosphériques avec des bruits de vagues et cette voix envoutante... Very Happy
çà c'est pour le côté écoutable ...je le recommande à tous les amateurs de musique au sens large!!!! Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
par contre devin c'est aussi S.Y.L (le projet le plus violent et bruitiste de l'artiste de génie Twisted Evil )
un 1er album (heavy as a really heavy thing)très moyen...trop industriel pour moi!!
vient ensuite city, l'album culte,une institution pour beaucoup de fans de musique plus qu'extrème!! Twisted Evil
imaginez votre tête dans une machine à laver en position essorage... Twisted Evil
le batteur n'est autre que Twisted Evil GENE HOGLAN Twisted Evil
qui ne connait pas ce musicien surnommé la pieuvre?? c'est réellement inhumain ce qu'il arrive à faire sur sa batterie...(ex-dark angel/ex-death// fear factory)
des rythmiques simplistes et répétitives qui rendent fou !!
perso, je vénére alien !! de multiples couches de chants qui abrutissent littéralement!!
on est bien loin de paradise lost.
S.Y.L en conclusion c'est du brut de décoffrage et incarne à lui seul le summum de la violence...
avis aux(peu d') amateurs Twisted Evil

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: S.Y.L quesaco ?? le Sam 19 Fév 2011, 11:48 am

Strapping Young Lad, je connais... Enfin... Comme pour S.U.P., je ne connais qu'un seul titre et n'ai jamais beaucoup approfondi, par manque de temps sans doute ! Personnellement, je trouve que le chanteur manque cruellement de charisme (en tout cas, dans le clip de Detox, je le trouve carrément affreux, mais cela n'entache en rien ses performances scéniques), mais il est vrai que les musicos ont une énergie assez prodigieuse, si je puis dire. Devin a juste l'air complètement barré du cerveau, mais je ne les ai jamais vus en live ou dans un autre clip, et ne peux donc objectivement conforter mon impression.

J'avoue que quand on écoute Detox, on imagine très mal que Devin puisse apporter de l'émotion dans sa manière de chanter...

En fait, dans les années quatre-vingt dix, il y avait quelques émissions ici-et-là qui diffusaient dans la nuit des clips de Metal et tout ce qui est musique extrême, et au début des années deux-mille, je me connectais sur MCM et là encore, j'ai vu une pléthore de vidéo-clips du genre. De toutes ces diffusions, j'ai retenu quelques titres comme Real Nature de S.U.P., Detox de S.Y.L., un peu de Machine Head, même du Korn, du Type O'Negative, du Nine Inch Nails, du Soundgarden, du Sepultura, du Cannibal Corpse...

Mais la musique brutale (cela me rappelle la compilation Monsters of Brutality dans laquelle il devait y avoir un morceau de Paradise Lost, si mes souvenirs sont bons) ne me fait pas peur, et si je ne l'écoute que trop peu, c'est uniquement par question de priorité. Il n'empêche que S.Y.L. mérite que l'on s'attarde dessus...

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: S.Y.L quesaco ?? le Mar 12 Avr 2011, 5:52 pm

L'album CITY est vraiment énorme !

J'aime bien aussi OCEAN MACHINE : Biomech, un des autres projets parallèle de Devin TOWNSEND.

C'est un peu moins bourrin, plus mélodique, avec une superbe voix.

bounce

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: S.Y.L quesaco ?? le Mar 12 Avr 2011, 10:11 pm

C'est vrai qu'en général, S.Y.L. bourrine bien, mais je ne doute pas qu'ils savent faire aussi de la musique un peu plus mélodique avec une batterie moins pêchue et plus "mélodique" .

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: S.Y.L quesaco ?? le Ven 17 Juin 2011, 2:39 pm

Vu y'a qqs années au Transclub à Lyon. C'était... FORT! Putain le volume était hallucinant! Jamais vu (entendu) un truc pareil! Shocked

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: S.Y.L quesaco ?? le Dim 12 Jan 2014, 8:10 pm

Je fais remonter un sujet oublié pour un groupe bien mésestimé par le public et les critiques...

Lorsque j'étais à l'armée, mon ami Goeb, qui m'a fait découvrir Theatre of Tragedy, entre autres, m'avait prêté une cassette audio avec une compilation de morceaux issus du milieu métal, mais dans tous les styles : death, doom, heavy, gothic, etc. Une sélection éclectique dans laquelle chaque fan de musique extrême devait y trouver au moins un morceau qui ferait exulter son cœur jusqu'à la tachycardie ! Sur cette compilation, quatre morceaux me marquèrent énormément et je les écoutai fréquemment pendant ces longs mois d'incorporation. Goeb n'ayant pas noté dans le revers de la jaquette quels étaient les groupes et les morceaux de sa compilation, je lui demandai ce qu'il en était de ces quatre titres et il me répondit très naturellement. Mais je ne devais jamais me souvenir de ce dont il s'agissait.

Il m'arriva, pendant les années qui suivirent, de chercher à retrouver ces quatre morceaux, mais sans succès. Je me souvins simplement que les deux premiers morceaux semblaient venir du même groupe, voire du même album, tandis que les troisième et quatrième étaient instigués par deux groupes différents : quatre morceaux, trois groupes, donc...

Le soir du 19 décembre 2009, au concert de Paradise Lost à l'Élysée Montmartre, je fus surpris d'entendre, alors que j'étais en plein cœur de la foule en délire, le troisième de ces titres : il s'agissait d'Into the Pentagram. Très ignare en ce qui concerne Samael, je fus néanmoins ravi, non seulement, de lever le voile opaque qui recouvrait de son épaisseur un titre que je cherchais depuis douze ans, mais de surcroît, de le voir interprété en live.

Il ne me restait plus qu'à retrouver les morceaux n°1, 2 et 4...

Comme je le disais il y a trois ans dans ce même sujet, j'ai découvert Strapping Young Lad dans les années quatre-vingt dix avec Detox, issu de l'album City, qui passait et repassait sur MCM à l'époque, dans la nuit.

Du moins, pensais-je avoir découvert S.Y.L.de cette manière-là. Mais il n'en était rien...

Il y a deux jours, en cliquant sur le lien que notre ami Hostlost a mis dans l'un de ses derniers messages du sujet Qu'écoutez-vous en ce moment ? et en regardant le début du live de Strapping Young Lad, je me suis souvenu que, comme je l'avais dit précédemment, ce groupe méritait de se pencher dessus. Ce que j'ai donc fait avant-hier en m'écoutant les deux premiers opus du groupe, nommés Heavy as a Really Heavy Thing, et City. Et là, la claque !
 Arrow Morceau que je recherche n°1 : S.Y.L. ;
 Arrow Morceau que je recherche n°2 : Underneath the Waves.

En définitive, j'avais déjà écouté du S.Y.L. bien avant de découvrir Detox à la télé, mais n'en avais pas eu conscience. Du coup, j'ai écouté l'intégralité des deux premiers albums du groupe hier et aujourd'hui, mais n'y ai pas trouvé grand-chose de plus que ce qui m'avait plu à l'époque : des guitares accordées au ras des pâquerettes, un rythme endiablé, un chant brutal, mais surtout, une violence qui a servi de réel exutoire à Devin TOWNSEND (ce nom ne vous dit rien ??). Je ne peux m'empêcher, dans le style de personnage, de faire un parallèle avec Jaz COLEMAN, chanteur de Killing Joke, bien déjanté, lui aussi. Mais aussi fous furieux l'un que l'autre, ils n'en sont pas moins maîtres de leur art.

Devin TOWNSEND, vous vous en serez souvenu, a chanté avec Paradise Lost aux côtés de Nick (en studio à Chapel Studios à Londres et aux Dreamcatcher Recording Studios à Bradford entre juin et juillet 2002) sur Two Worlds pour l'album Symbol of Life.

Quant à moi, sur les quatre morceaux qui m'avaient plu sur la cassette que Goeb m'avait prêtée, j'en ai donc trouvé trois : Strapping Young Lad S.Y.L., Strapping Young Lad Underneath the Waves et Samael Into the Pentagram.

Peut-être trouverai-je le groupe et le titre du quatrième morceau dans... douze ans ??  affraid 


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: S.Y.L quesaco ?? le Dim 12 Jan 2014, 10:17 pm

Kirhel a écrit:Je fais remonter un sujet oublié pour un groupe bien mésestimé par le public et les critiques...
 Very Happy 

Kirhel a écrit:Le soir du 19 décembre 2009, au concert de Paradise Lost à l'Élysée Montmartre, je fus surpris d'entendre, alors que j'étais en plein cœur de la foule en délire, le troisième de ces titres : il s'agissait d'Into the Pentagram. Très ignare en ce qui concerne Samael, je fus néanmoins ravi, non seulement, de lever le voile opaque qui recouvrait de son épaisseur un titre que je cherchais depuis douze ans, mais de surcroît, de le voir interprété en live.
As-tu écouté leur discographie ?
L'album Passage est une succession de hit en puissance  Twisted Evil 

Kirhel a écrit:Il y a deux jours, en cliquant sur le lien que notre ami Hostlost a mis dans l'un de ses derniers messages du sujet Qu'écoutez-vous en ce moment ? et en regardant le début du live de Strapping Young Lad, je me suis souvenu que, comme je l'avais dit précédemment, ce groupe méritait de se pencher dessus.
2ème bonne nouvelle : mes liens servent à quelque chose  Cool 

Kirhel a écrit:Ce que j'ai donc fait avant-hier en m'écoutant les deux premiers opus du groupe, nommés Heavy as a Really Heavy Thing, et City
Heavy as a Really Heavy Thing est le début de l'émancipation de Devin ( avec Punky Brüster ) mais, et ce n'est que mon avis, l'énergie y est mal canalisée ... Seuls S.Y.L et In the rainy season sont transcendants car le reste de l'album est plutôt dispensable  Neutral 

Kirhel a écrit:Je ne peux m'empêcher, dans le style de personnage, de faire un parallèle avec Jaz COLEMAN, chanteur de Killing Joke, bien déjanté, lui aussi.
Tiens, çà me penser qu'il me faut réécouter Pandemonium qui est le seul album que je connaisse du groupe ...
Merci  Exclamation 

Kirhel a écrit:Devin TOWNSEND, vous vous en serez souvenu, a chanté avec Paradise Lost aux côtés de Nick (en studio à Chapel Studios à Londres et aux Dreamcatcher Recording Studios à Bradford entre juin et juillet 2002) sur Two Worlds pour l'album Symbol of Life.
Il a posé ses cris hystériques aussi sur small town boy ...

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: S.Y.L quesaco ?? le Lun 13 Jan 2014, 2:16 pm

Pas le temps de faire les quote mai sen vrac  Very Happy :

- +1 passage de Samael c'est un énorme boîte à tubes. Outre le fait que pour les suisses il y a eu un avant et un après Passage, cet album se doit de figurer dans toute bonne cdthèque  Very Happy 

- Killing Joke : Hostlost si tu peux jette une oreille également sur Hosannas for the basements. Avec Pandemonium mes deux albums préférés de KJ.

- J'ai décroché il y a un petit moment de la "nébuleuse" Devon Townsend mais pour ma part l'album ultime de SyL c'est City. Point barre  Laughing Laughing 
Vu il y a plus de 15 ans à Paris (au Club Dunois ...) avec ... Samael sur la même affiche, SYL que je en connaissais pas à l'époque ça m'avait collé une baffe magistrale  Cool 

Voir le profil de l'utilisateur http://www.black-book-editions.fr/index.php

9 Re: S.Y.L quesaco ?? le Lun 13 Jan 2014, 5:05 pm

hostlost a écrit:
As-tu écouté leur discographie ?
L'album Passage est une succession de hit en puissance  Twisted Evil 

Je suis en train de l'écouter depuis hier soir : les deux premiers albums de Samael ne me semblent pas casser des briques, bien qu'il eût pu en être autrement au début des années quatre-vingt dix lors de leur sortie : je sais que mon point de vue peut être vérolé par le son un peu old-school et le style amplement repris par d'autres groupes depuis. Mais aujourd'hui, ils sonnent à mes oreilles comme du vu et du revu. Et je ne comprends pas pourquoi la version album d'Into the Pentagram a l'air de tourner au ralenti comme un vinyle 33 tours alors qu'au concert de décembre 2009 et sur Youtube, il s'agit de versions à "fière allure", dans tous les sens du terme. Bref, je vais passer à Ceremony of Opposites et Passage à partir de ce soir.

hostlost a écrit:Heavy as a Really Heavy Thing est le début de l'émancipation de Devin ( avec Punky Brüster ) mais, et ce n'est que mon avis, l'énergie y est mal canalisée ... Seuls S.Y.L et In the rainy season sont transcendants car le reste de l'album est plutôt dispensable  Neutral 

C'est mon avis aussi, bien que In the Rainy Season ne m'ait pas révélé ses plus beaux attraits ; pas un seul, en fait ! Je l'ai passé à la corbeille, et -fsssit !- supprimé ! S.Y.L., en première piste, semble annoncer un album prometteur qui ne tient pas ses engagements ; quel opus fantastique aurait été Heavy as a Really Heavy Thing s'il avait été à la hauteur du premier de ses titres !

hostlost a écrit:Tiens, çà me penser qu'il me faut réécouter Pandemonium qui est le seul album que je connaisse du groupe ...
Merci  Exclamation 

De rien ! Grand Strateger a raison : Hosannas from the Basements of Hell est une tuerie à côté de laquelle tu ne peux passer. Je t'encourage à l'écouter aussi, avec Pandemonium, c'est clair ! Avec un groupe tel que la vanne qui tue, jamais l'humour ne t'aura autant fait exulter, hin-hin...

hostlost a écrit:Il a posé ses cris hystériques aussi sur small town boy ...

Bien vu, matuvu !  Wink


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum