--------------------------------------------------------------


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Débat: évolution du groupe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Débat: évolution du groupe. le Jeu 29 Aoû 2013, 12:34 pm

Un peu de polémique ne fait pas de mal^^.

Je voudrais échanger avec vous sur l'évolution du groupe depuis Host.

Première chose, il est clair que les membres du groupes sont toujours restés des metalleux, ils l'ont toujours dit, même à l'époque de Host. Cependant le groupe affirmait vouloir passer à autre chose, revendiquait le droit d'évoluer en permanence.
Or, on connait le résultat: la catastrophe commerciale, la désillusion, un groupe complètement perdu.
Et finalement, une reconquête entre 2002 et 2007, en retrouvant progressivement sa couleur musicale, mais pas trop vite, ca ferai louche^^.
Finalement Paradise Lost, ayant abandonné d'une facon réaliste ses rêves de gloire, se contentera pour les 20 années prochaines, et les 7/8 albums qui lui restera, d'assurer son statut de groupe culte auprès du public metal, le plus fidèle qui soit, en sortant ce que celui ci attend, sans prise de risque.
Bref, je crains qu'il ne faut pas attendre de Paradise Lost un nouveau One Second ou Symbol of Life, mais un éternel mix de Requiem/FDU-DUU/Tragic Idol. Attention, ils font ca bien, c'est sur, mais j'aime les évolutions. D'ailleurs eux même disaient à l'époque One Second que Paradise Lost ne sera jamais un groupe qui sort le même album pour s'assurer une rente. Je pense qu'ils se sont fait une raison: pas envie de devoir pointer à l'usine à 40 ans les gars^^.
Voilà, en espérant que ces réflexions ne seront pas mal interprétés: je ne dis pas qu'ils sont des vendus, juste qu'ils veulent aller jusqu'à la retraite...

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Débat: évolution du groupe. le Jeu 29 Aoû 2013, 2:07 pm

mick80 a écrit:Un peu de polémique ne fait pas de mal^^.
Absolument aucun mal, et qui sait si, à l'approche de la rentrée, ça ne va pas mettre un peu de beurre dans les épinards... Enfin, plutôt rendre le forum un peu plus effervescent. Rolling Eyes 

mick80 a écrit:Je voudrais échanger avec vous sur l'évolution du groupe depuis Host.
Je me disais aussi... Le sujet n'est-il pas encore épuisé ?? Bon, allez, remettons-y une couche ! C'est parti...

De mon point de vue, si l'on peut parler de triptyque In Requiem, Faith divides Us - Death unites Us & Tragic Idol, on peut également faire de même pour Host qui est clairement pris en sandwich entre One Second et Believe in Nothing. Donc, pour moi, on ne peut parler d'évolution du groupe qu'en partant de l'album de 1997, et non de celui de 1999. Mais ce n'est qu'un point de vue personnel qui n'engage que moi.

mick80 a écrit:Première chose, il est clair que les membres du groupes sont toujours restés des metalleux, ils l'ont toujours dit, même à l'époque de Host.
C'est vrai ! On peut être métalleux sans forcément faire de la musique qui s'y rapporte. Paradise Lost aura beau nous sortir ce qu'ils veulent, ça restera toujours du Paradise Lost avec leur son qui leur est propre et cher. Host n'est pas un album qui fait exception à la règle, et il faut bien plus que de mettre les guitares électriques en retrait et des passages acoustiques dans les compositions pour obtenir autre chose. Host reste du métal, quoi qu'on en dise !

mick80 a écrit:Cependant le groupe affirmait vouloir passer à autre chose, revendiquait le droit d'évoluer en permanence.
Bah, le groupe a toujours souhaité évoluer d'un album à l'autre, car le quintette se remet toujours en question et nous pond des morceaux qui correspondent, comme je le disais tout-à-l'heure sur un autre sujet, à une carte d'identité de ce qu'ils sont et de ce qu'ils aiment à un moment donné. Ainsi, leur musique évolue en même temps qu'eux en tant qu'humains, au gré de leur vie, et ne peut donc pas se répéter. C'est cela qui favorise une constante évolution de leur musique : Nick, Greg, Aaron, Steve, Tuds, Lee, Jeff et Adrian ont fait ou font évoluer leur musique parce que eux-mêmes changent. Tu ne peux pas demander à un groupe comme eux de faire un "Draconian Times II" ou un "In Requiem 2013" : garder la même recette et en abuser indéfiniment ne servirait qu'à sceller la mort du groupe qui ne se renouvellerait pas. Ce n'est pas dans les vieux pots qu'on fait les meilleures confitures, et il est hors de question et de propos pour Nick et Greg, surtout eux, de revenir scrupuleusement en arrière. La revendication du droit d'évoluer en permanence est un acte qu'ils ont toujours fait, et rien qu'entre Lost Paradise et Gothic, on assiste déjà à une très nette évolution. Paradise Lost se remet en question et ne transige avec rien. Ils aiment tellement faire ce qu'ils aiment, ce qu'ils sont eux-mêmes, qu'ils ont préféré virer Hammy fin 1990 et produire eux-mêmes Gothic. Ce genre de décision draconienne n'est pas celle de musiciens, d'artistes, qui prônent l'immobilisme artistique et qui ne se remettent pas en question. Non, Paradise Lost évolue depuis 1988, et nous fêtons cette année leurs vingt-cinq ans de perpétuelle avancée sur de nouveaux sentiers.

mick80 a écrit:Or, on connait le résultat: la catastrophe commerciale, la désillusion, un groupe complètement perdu.
Non, pas la catastrophe commerciale : juste la perte des die-hards fans des premières années au profit de la conquête d'un nouveau public. Un groupe, donc, qui, via Host, a conquis un nouveau type de fans grâce à une musique plus accessible. Mais n'oublions pas que Host et Paradise Lost eux-mêmes à l'époque d'Emi ne sont que le résultat d'interactions entre le label et le groupe. Ce qui veut dire que l'album de 1999 est le bébé de Paradise Lost et d'Emi. Ce qu'est Host n'est pas uniquement la conséquence même de ce que souhaitait faire le groupe. Ils avaient signé chez un mauvais label qui avait un meilleur budget, mais ne leur donnait pas la liberté de réellement faire ce qu'ils voulaient. Il n'y aurait jamais eu de Host interactive press-kit du temps de Peaceville ou de Century Media. Emi a clairement souhaité se remplir les poches avec ce groupe qui était considéré comme le fer-de-lance de nouvelles vagues musicales au sein de la communauté métal, et surfer sur un phénomène de mode juteux, mais ils ont eux-mêmes massacré les orientations musicales d'un groupe qui s'était déjà émancipé depuis belle lurette et n'avait pas besoin d'être couvé sous l'aile immense, mais étouffante, d'Emi. Nick et Greg ont répondu aux desideratas des managers d'Emi comme ils ont pu, et ils s'en sont plutôt bien tirés compte tenu des circonstances.

Contrairement à ce que tu dis, le groupe n'était pas perdu, mais il s'était tout simplement éloigné de ses traces, de ses racines qui se trouvaient quand même à faible distance d'eux (parvenant à sauver les meubles avec Behind the Grey, Deep, Year of Summer...) et auxquelles ils ont réussi à rester attachés, envers et contre tout. Et puis Nick a perdu son père à cette époque, et les problèmes personnels de chacun n'arrangeaient rien.

Mais de toutes manières, quand bien même, plutôt que de retenir que le groupe a été complètement perdu, ne retenons qu'une seule chose. Ils sont revenus à ce qu'ils savaient faire de mieux, en y apportant, d'ailleurs, davantage de maturité. On ne revient pas indemne d'une période pendant laquelle on s'est éloignés de ce que l'on est, de qui on est. On en revient grandis, plus matures, assagis et forts.

Si tu penses que Paradise Lost a vécu une catastrophe commerciale, une désillusion et a été complètement perdu, pourquoi pas, c'est une opinion comme une autre, mais garde à l'esprit qu'ils en sont sortis en 2002 et que, cinq ans plus tard, ils sortaient In Requiem, un album que tu hisses sur ton podium de tes préférés, et retiens bien qu'ils n'auraient sans doute jamais donné vie à un chef-d'œuvre aussi magistral s'ils n'étaient pas passés par la phase One Second, Host & Believe in Nothing.

C'est donc un mal pour un bien ! Twisted Evil 

mick80 a écrit:Et finalement, une reconquête entre 2002 et 2007, en retrouvant progressivement sa couleur musicale, mais pas trop vite, ca ferai louche^^.
Toujours intéressant de débattre avec quelqu'un qui n'arbore pas les mêmes points de vue que moi... Mais bon, non, pour moi, la reconquête a eu lieu avec Symbol of Life en 2002, et depuis, Paradise Lost est revenu à quelque chose de plus proche de ce qu'on a connu d'eux sur les cinq premiers albums : pas ou peu de claviers, deux guitares électriques proéminentes, un chant plus agressif. C'est cela, leur couleur musicale. Leur son, c'est encore autre chose... Surprised 

mick80 a écrit:Finalement Paradise Lost, ayant abandonné d'une facon réaliste ses rêves de gloire
Non, Mick80...

mick80 a écrit:...se contentera pour les 20 années prochaines, et les 7/8 albums qui lui restera, d'assurer son statut de groupe culte auprès du public metal, le plus fidèle qui soit, en sortant ce que celui ci attend, sans prise de risque.
Mais non...

Trouves-tu vraiment que Theories from Another World au rythme effréné n'est pas une prise de risque, surtout venant de la part d'un groupe qui a arpenté les sentiers lourds et lents du doom ?? Un chant agressif, gras et rauque comme sur l'album Faith divides Us - Death unites Us (The Rose of Denial, Universal Dream, etc) n'est-il pas lui aussi une prise de risque ?? Des morceaux qui se terminent sur plus de trente secondes de sustain, comme on l'a vu sur le dernier album, ne te semblent-ils pas audacieux (perso, je n'aime pas ces fins à rallonge) ?? Au contraire ! Parce que Paradise Lost se renouvelle constamment, ils prennent des risques à chaque album en y intégrant de nouveaux éléments ou en ôtant des anciens. As-tu déjà entendu la réverbération d'un piano aussi lointain que celui de Solitary One dans un précédent album du groupe ?? La voix de Nick a-t-elle déjà été aussi posée, belle et juste ?? De mon point de vue, il n'y a pas photo : on est bien loin de zéro prise de risque.

mick80 a écrit:Bref, je crains qu'il ne faut pas attendre de Paradise Lost un nouveau One Second ou Symbol of Life
Tu le crains, et moi, je l'espère... Je n'attends rien de similaire à ce que le groupe nous a déjà servi par le passé. Nick et Greg eux-mêmes disent qu'ils en ont assez que les fans regardent en arrière et réclament de sempiternels albums aux couleurs de ce qui a commercialement marché. Quand ils sortiront les vieux moules du placard pour refaire ce qui a eu du succès, peut-être alors cesserai-je de les écouter et estimerai-je qu'ils ont vendu leur âme au diable.

mick80 a écrit:mais un éternel mix de Requiem/FDU-DUU/Tragic Idol.
Rien que ça ! Wink 

mick80 a écrit:Attention, ils font ca bien, c'est sur, mais j'aime les évolutions.
À la bonne heure !  

mick80 a écrit:D'ailleurs eux même disaient à l'époque One Second que Paradise Lost ne sera jamais un groupe qui sort le même album pour s'assurer une rente. Je pense qu'ils se sont fait une raison: pas envie de devoir pointer à l'usine à 40 ans les gars^^.
Comme quoi tu vois, ils l'ont dit et s'y sont tenu !  

mick80 a écrit:Voilà, en espérant que ces réflexions ne seront pas mal interprétés: je ne dis pas qu'ils sont des vendus, juste qu'ils veulent aller jusqu'à la retraite...
Ha ha ha, non, tes réflexions ne sont pas mal interprétées. En tout cas, pas par moi. Je trouve toujours cela intéressant de converser avec des membres qui ne partagent pas mes opinions. C'est beaucoup plus enrichissant de voir les choses avec un regard opposé aussi. Merci à toi de m'en avoir donné l'occasion.

Qui veut apporter son point de vue sur la question ???

Next... Arrow 


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Débat: évolution du groupe. le Jeu 29 Aoû 2013, 3:11 pm

Ah je crois que je vais l'aimer ce forum!^^

Je n'ai pas la même vision de la période EMI, que j'ai cherché à disséquer avec les différentes interviews d'époque et récentes.
Je crois que Host est l'album que le groupe voulait faire. Et que ca a déconcerté le label qui n'a pas su comment le vendre, vu qu'il pensait signer un groupe metal avec capacité grand public (Faut il rappeler la comparaison avec Metallica à l'époque Draconian...). De ce fait, Host n'a pas trouvé son public. Moi je l'ai acheté à la Fnac de Lille au rayon...death Metal!!! Il faut être clair, l'album s'est pris un gadin et a vendu 2/3 fois moins que Draconian. Le groupe s'est retrouvé à faire des concerts dans des salles plus petites qu'en 95/97.
Rappelons que le groupe avait de grandes ambitions et espérait devenir énorme suite à Draconian/One Second. Il pensait que leur label précédent, Music For Nations, était incapable d'assurer une promo correct de leur nouvelle orientation musicale, et que du coup, One Second n'avait pas eu l'impact escompté en terme de vente. Ce qui le poussa à signer chez une major apte à lui ouvrir à de nouveaux publics. Raté. D'où la désillusion, oui. Et l'époque Believe in Nothing la reflète complètement: un groupe qui perd sa liberté artistique, sa motivation...(Cf la vision qu'a le groupe de cet album et de cette époque.)

Comme toi, je n'espère pas que Paradise Lost fasse un One Second II, mais je mettais en évidence le fait que cette expérience leur a servi de leçon et qu'ils risquent de ne plus trop bouger à l'avenir, même si ils le veulent au fond d'eux, ceci par sécurité. Je ne vois pas la prise de risque sur Tragic Idol: c'est un album classique pour un public metal à tendance doom/gothic.

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Débat: évolution du groupe. le Jeu 29 Aoû 2013, 6:22 pm

mick80 a écrit:Ah je crois que je vais l'aimer ce forum!^^
C'est une bonne chose...

mick80 a écrit:Je n'ai pas la même vision de la période EMI, que j'ai cherché à disséquer avec les différentes interviews d'époque et récentes.
Je crois que Host est l'album que le groupe voulait faire.
Oui, Host est l'album qu'ils voulaient faire, mais le contexte n'était pas le même, et le moral du groupe n'y était pas. Cela explique d'ailleurs que c'est un album très inégal qui n'a pas de réel direction artistique, ou en tout cas, dont l'empreinte musicale est moins distincte que sur les précédents opus. Il n'y a aucun album, pas même Lost Paradise malgré sa production pauvre (en un sens, In dub remonte le niveau), qui ne fait pas écho à ce que souhaitait le groupe. Paradise Lost n'a jamais voulu rentrer dans les clous et a toujours prôné une qualité créative à la hauteur de ses ambitions. Ce qui explique donc que Host a vu le jour ; ils ne l'auraient pas sorti s'ils n'en avaient pas été satisfaits. Mais Emi et Music for Nations étaient deux labels bien distincts qui avaient chacun leur propre manière de voir les choses, et cela n'était pas toujours facile à gérer pour le groupe.

mick80 a écrit:Et que ca a déconcerté le label qui n'a pas su comment le vendre, vu qu'il pensait signer un groupe metal avec capacité grand public (Faut il rappeler la comparaison avec Metallica à l'époque Draconian...).
Ces comparaisons n'ont jamais été objectives, et les affabulations des fans et/ou de la presse n'illustre pas nécessairement une volonté de Paradise Lost de se rapprocher de la tendance commerciale grand public de Metallica en suivant le mouvement commercial et les largeurs artistiques qu'a arpenté ce dernier groupe pour toucher un public plus conséquent. Pour ce qui est de déconcerter Emi, je crois qu'il leur en aurait fallu bien plus que cela pour en arriver là. Entre Draconian Times et Host, il y a eu One Second, et il me semble incontestable que l'opus de 1995 s'est bien plus vendu que le suivant, d'où la possibilité à Emi, en analysant un peu les chiffres et en voyant quelles étaient les tendances, de s'attendre à ce que Host suive la même veine que son prédécesseur. Non, je ne pense pas qu'Emi ait été déconcerté. Je crois néanmoins qu'ils n'ont effectivement pas su vendre l'album, mais le faible succès commercial de ce dernier n'est pas uniquement le fait du label, mais également du groupe en tant que tel, tant d'un point de vue des artistes qu'à celui des hommes.

mick80 a écrit:De ce fait, Host n'a pas trouvé son public. Moi je l'ai acheté à la Fnac de Lille au rayon...death Metal!!! Il faut être clair, l'album s'est pris un gadin et a vendu 2/3 fois moins que Draconian. Le groupe s'est retrouvé à faire des concerts dans des salles plus petites qu'en 95/97.
La question que je me pose souvent, c'est pourquoi les fans juxtaposent-ils incessamment Draconian Times à tous les autres albums du groupe. C'est incroyable, cette manie, et je ne me l'explique pas. Host n'est pas Draconian Times et il est clairement inutile de comparer ces deux galettes, tant au niveau artistique que commercial. En 1995, le groupe pouvait se permettre de faire une pléthore de choses parce qu'ils en avaient les moyens (exemple, la vidéo du studio report tournée à Ridge Farm studios lors de l'enregistrement de l'album), mais rien que quatre ans plus tard, à l'époque de Host, ils ne le pouvaient plus. Pourquoi ?? Tout simplement parce que le business de la musique et les conjonctures économiques avaient changé. Le monde change, celui du métal aussi et il est donc vain de croire que l'on peut obtenir des similitudes dans les chiffres de vente entre deux opus que quatre ans séparent. Ce serait comme de dire que la baguette de pain, aujourd'hui, se vend moins qu'il y a trente ans sans tenir compte de l'inflation, du passage à l'euro, etc. Ce n'est pas comparable, Mick80...

Ensuite, le fait que Host ait été rangé dans le death-metal à la Fnac ne m'étonne qu'à moitié, et je ne m'en offusque donc pas. De toutes façons, personnellement, je ne suis pas à l'aise avec toutes ces étiquettes... Dans les années quatre-vingts, il y avait le heavy, le speed, le trash et le death, et c'était déjà plus simple. Désormais, ces étiquettes changent d'un magazine, d'un webzine, d'un groupe, d'une personne à une autre. Ce n'est pas représentatif de ce qu'est la musique. Il ne faut pas la ranger dans des tiroirs. Classer des groupes ou des albums dans des cases, c'est limiter la curiosité à ce qu'elle a de plus restrictif. "Je n'aime pas le doom, je préfère le death et la black-metal !" est le genre de phrase que j'ai souvent entendue. "Bah, écoute avant de parler !" est ce que j'ai répondu à chaque fois. Cela ne veut plus rien dire ; apprenons plutôt à écouter un morceau sans se faire d'idée au préalable de ce dont il peut s'agir. On peut catégoriser un morceau, mais il ne faut pas que cela dissuade ni de l'écouter, ni d'aller voir ailleurs. Il faut éviter les généralités, car les majorités deviennent souvent des généralités, et c'est là un réel danger. Encore une fois, Paradise Lost est Paradise Lost et ça sonne donc comme du Paradise Lost. Nul besoin de mettre le groupe dans une case.

mick80 a écrit:Rappelons que le groupe avait de grandes ambitions et espérait devenir énorme suite à Draconian/One Second.
Qu'entends-tu par énorme ?? Cet épithète veut dire beaucoup de choses. Ensuite, le rêve de la plupart des groupes est incontestablement de continuer pendant longtemps à avoir des fans qui vont non seulement aimer leur musique, mais aussi acheter leurs vinyles et aller à leurs concerts. Cette ambition me semble déjà bien grande, car il faut travailler -je dirais même cravacher- pour y parvenir et faire de cet objectif une réalité. Quel groupe n'aurait pas cette grande ambition ??

mick80 a écrit:Il pensait que leur label précédent, Music For Nations, était incapable d'assurer une promo correct de leur nouvelle orientation musicale, et que du coup, One Second n'avait pas eu l'impact escompté en terme de vente. Ce qui le poussa à signer chez une major apte à lui ouvrir à de nouveaux publics. Raté. D'où la désillusion, oui.
Non, ce n'est pas une désillusion, car une désillusion implique déjà qu'à la base, tu n'es pas objectif pour regarder la réalité en face. J'aurais plutôt utilisé le terme "déception", mais "désillusion", non ; cela n'a rien à voir. La désillusion induit une utopie assurée, certaine, inéluctable, que reflète une illusion dont l'objet est donc clairement impossible ou improbable. Ce serait une illusion de croire qu'on peut vivre éternellement, et le jour où on en prendrait conscience, ce serait une désillusion. Là, c'est un exemple concret et dont le sens est correct.

mick80 a écrit:Et l'époque Believe in Nothing la reflète complètement: un groupe qui perd sa liberté artistique, sa motivation...(Cf la vision qu'a le groupe de cet album et de cette époque.)
En effet, la vision que le groupe a de cet album n'a rien de dithyrambique, ni de respectueux. Mais encore une fois, ils étaient dans la déception, non dans la désillusion.

mick80 a écrit:Comme toi, je n'espère pas que Paradise Lost fasse un One Second II, mais je mettais en évidence le fait que cette expérience leur a servi de leçon et qu'ils risquent de ne plus trop bouger à l'avenir, même si ils le veulent au fond d'eux, ceci par sécurité.
À ta place, je n'en serais pas convaincu... On ne peut pas savoir de quoi l'avenir sera fait, et bien malin qui pourrait certifier que Paradise Lost ne va pas nous surprendre, une fois de plus !

mick80 a écrit:Je ne vois pas la prise de risque sur Tragic Idol: c'est un album classique pour un public metal à tendance doom/gothic.
Tragic Idol n'est pas classique du tout, voyons... Il te faut affûter ton oreille pour y déceler tous ces petits éléments qui rendent cet album aussi singulier que les précédents...

...et y trouver la quintessence qui, en plus du son propre au groupe, donne toute son originalité à cet album.  

Bonne soirée, Mick80 !  


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Débat: évolution du groupe. le Dim 01 Sep 2013, 7:38 pm

Kirhel a écrit: Donc, pour moi, on ne peut parler d'évolution du groupe qu'en partant de l'album de 1997, et non de celui de 1999. Mais ce n'est qu'un point de vue personnel qui n'engage que moi .
nous sommes au moins 2 Exclamation 
même si la prise de risque fut énorme à la sortie de one second ( voir anti-commerciale puisque le groupe a perdu de nombreux die-hards fans ), je peux affirmer à mon tour que nos tristes sirs n'en ont fait qu'à leur tête depuis le début ( gothic, shades of god mais aussi draconian times )

mick80 a écrit:Bref, je crains qu'il ne faut pas attendre de Paradise Lost un nouveau One Second ou Symbol of Life
et c'est tant mieux ... Razz

Kirhel a écrit:Qui veut apporter son point de vue sur la question ???
bin, finalement plus tant que çà ...Laughing

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Débat: évolution du groupe. le Dim 01 Sep 2013, 7:51 pm

hostlost a écrit:nous sommes au moins 2 Exclamation 
même si la prise de risque fut énorme à la sortie de one second ( voir anti-commerciale puisque le groupe a perdu de nombreux die-hards fans ), je peux affirmer à mon tour que nos tristes sirs n'en ont fait qu'à leur tête depuis le début ( gothic, shades of god mais aussi draconian times )
Et j'ai bon espoir qu'ils continueront encore de nous surprendre !  

hostlost a écrit:et c'est tant mieux ... Razz
En définitive, on ne peut jamais trop savoir à quoi s'attendre avec eux ; le pire, c'est qu'ils le savent et distillent des petites infos (qui relèvent plus souvent de l'intox que de l'info) avant la sortie d'un nouvel album. C'est frustrant, mais si grisant de s'y laisser prendre...

hostlost a écrit:bin, finalement plus tant que çà ...Laughing
Dommage...


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Débat: évolution du groupe. le Dim 01 Sep 2013, 10:16 pm

Lorelai

avatar
Admin
Je peux difficilement parler du sujet étant trop jeune pour avoir connue cette période mais je trouve çà très intéressant de vous lire study 

Ceci étant dit: pour ce qui est de Tragic Idol pour un album "classique" je trouve qu'au final le retour est plutôt mitigé côté fans! Encore une fois ils ont gagnés de nouveaux fans mais les fans les plus anciens sont assez partagés sur la question! Certains trouvant l'album trop "lisse" et d'autres totalement conquis!

Je pense qu'en évoluant sans cesse comme ils le font au final ce résultat à dut être constaté plus ou moins de la même manière pour chaque album mais n'a pas dut être médiatisé de la même manière Smile

Voir le profil de l'utilisateur http://paradiselost.forum-nation.com

8 Re: Débat: évolution du groupe. le Dim 01 Sep 2013, 11:36 pm

Lorelai a écrit:Je peux difficilement parler du sujet étant trop jeune pour avoir connue cette période mais je trouve çà très intéressant de vous lire study 
Bah, c'est un sujet très intéressant qu'a ouvert Mick80 et il y a beaucoup à dire sur le sujet ; c'est vrai qu'on a déjà parlé des orientations musicales du groupe sur d'autres sujets, mais uniquement en diagonale, et jamais l'occasion de retourner la question dans tous les sens ne nous a effleuré l'esprit (en tout cas, pas suffisamment pour ouvrir un sujet là-dessus, manifestement). Du coup, c'est avec un grand plaisir que je me lance dans le sujet.

Tu peux trouver des scans de magazines exposant des interviews du groupe à différentes époques sur internet, et le site officiel fourmille d'une kyrielle de renseignements qui valent le coup ; si tu veux te replonger dans ce qu'était le groupe par le passé, et quels étaient leur propos sur les précédents albums, je ne peux que t'encourager à te lancer, en tenant bien sûr compte du fait que la mémoire des membres du groupe leur fait souvent défaut avec le temps. Par exemple, une info sur Believe in Nothing donnée par Nick dans une interview de 2001 aura plus de chances d'être proche de la réalité que s'il en parlait en 2009. La mémoire de nos tristes sirs s'émousse et j'ai déjà trouvé des incohérences dans leurs propos. Attention donc !

Lorelai a écrit:Ceci étant dit: pour ce qui est de Tragic Idol pour un album "classique" je trouve qu'au final le retour est plutôt mitigé côté fans! Encore une fois ils ont gagnés de nouveaux fans mais les fans les plus anciens sont assez partagés sur la question!
C'est sans doute vrai, mais je pense qu'il y a encore beaucoup de fans, un peu comme entre 1997 et 2001/2002, qui n'ont pas compris que le groupe se renouvelle constamment, et nombreux sont ceux qui attendent un album qui sonnerait comme tel ou tel précédent opus, alors que chaque nouvel album a sa personnalité qui lui est propre, son identité intrinsèque à laquelle il faut s'ouvrir pour en puiser tout le charme. Bien sûr, il ne faut pas oublier la notion de goûts qui diffèrent en chacun d'entre nous, mais je suis convaincu qu'une majorité de fans qui n'ont pas aimé Tragic Idol ou même Faith divides Us - Death unites Us sont des fans qui attendent encore un "Lost Paradise II" ou un "Host 2013". Et sous le joug de la déception, ils se ferment et ne cherchent pas plus que cela à comprendre les choix effectués par nos frères d'armes. De même qu'on ne peut pas demander à un écrivain de raconter la même histoire avec des phrases différentes, on ne peut pas éternellement demander à Paradise Lost de rester dans le même moule à chaque album. Il faut comprendre que dès 1991, le moule dans lequel le groupe a pris forme a été brisé par eux cinq lorsqu'ils ont sorti Gothic : d'entrée de jeu, on se retrouvait dans quelque chose de différent de Lost Paradise. Et si on peut rapprocher des albums (les frères Icon et Draconian Times et le triptyque de 2007 à 2012, principalement), il n'en faut pas moins retenir que des années séparent ces albums, sans compter le changement de line-up (Tuds - Lee et Jeff - Adrian) qui apporte inévitablement du sang neuf dans le son du groupe. Je pense qu'il faut affermir son ouverture d'esprit au changement avant d'essayer d'aiguiser ses oreilles.

J'ai été bête, en 1997, de n'avoir pas su creuser dans les compositions de One Second pour en puiser la sève et l'aspirer avec délectation (argh, je me prends pour un thrips !), et de m'être détourné d'un groupe qui m'avait fait vibrer avec Christendom, Gothic, The Painless, True Belief, Embers Fire, Enchantment ou Forever Failure...

Depuis 2007, conscient de mon étroitesse d'esprit de l'époque et de ma hâte à juger sans avoir décortiqué, je prends désormais l'habitude d'écouter, d'écouter et encore d'écouter avant de faire remonter, si l'album ne me plaît pas, un avis négatif qui, du coup, se veut objectif et réfléchi. Je n'aime pas Shades of God et peux le dire avec objectivité parce que je ne l'ai pas aimé lorsque je l'ai écouté dans les années quatre-vingt dix et ne l'aime pas plus aujourd'hui malgré les centaines d'écoutes que j'ai pu en faire depuis. Je ne l'aime pas car je n'apprécie pas les compositions qui ne m'apportent pas mon lot d'émotions, ou tout du moins, qui me laissent insensible. Mais je ne le déteste pas parce qu'il ne ressemble pas à In Requiem qui est mon album préféré.

Prenez un film dont vous ne connaissez pas le titre : vous le regardez et vous le trouvez bien. Puis on vous dit que c'est le suite d'un film que vous avez déjà vu, et là, c'est la déception et vous réalisez que c'est un mauvais film car c'est une mauvaise suite. Pourquoi ne pas prendre un film pour ce qu'il est : une œuvre d'art (le 7ème Art) avec un début et une fin. Pareil pour Paradise Lost : il est fort probable que si l'on avait fait écouter Tragic Idol à tous ces fans mitigés sans leur dire que c'est du Paradise Lost, il y en aurait plus qui auraient un avis positif sur l'opus.

C'est peut-être naïf, mais je caresse l'espoir que les fans de musique apprennent à écouter avec une oreille neuve sans avoir d'idée préalable sur ce que pourrait être l'album qu'ils écoutent pour la première fois... Et peut-être que, si tel était le cas, il y aurait moins de fans mitigés et bien davantage qui pourraient dire qu'ils aiment ou n'aiment pas en connaissance de cause. Mais je n'en oublie pas pour autant la notion de goût.

Mais tout cela est bien suggestif, n'est-ce pas... (et un peu lourd pour avoir été écrit à cette heure indue de la nuit).

Lorelai a écrit:Certains trouvant l'album trop "lisse" et d'autres totalement conquis!
Celles et ceux qui l'ont trouvé trop lisse n'ont pas dû aimer ni Draconian Times, ni Paradise Lost... M'est avis que, pourtant, Tragic Idol n'est assurément pas le plus lisse de la discographie du groupe...

Lorelai a écrit:Je pense qu'en évoluant sans cesse comme ils le font au final ce résultat à dut être constaté plus ou moins de la même manière pour chaque album mais n'a pas dut être médiatisé de la même manière Smile
C'est bien possible, en effet...

Bon, je vais peut-être aller dormir, un jour, moi... Sleep 

Messieurs-dames... Je vous tire ma révérence...


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum