--------------------------------------------------------------


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

RIP Clive Burr (08/03/1957 - 12/03/2013)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 RIP Clive Burr (08/03/1957 - 12/03/2013) le Jeu 14 Mar 2013, 9:29 am

Y'a des jours comme ça on préfèrerait rester loin du net, de l'information à outrance.

Alors je ne fais pas souvent de post pour parler de mes états d'âmes, mais voilà je pense que celui-ci a sa place ici, vu que nous sommes entre connaisseurs et gens de bonne compagnie.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Clive Burr a été le batteur d'Iron maiden sur leurs trois premiers albums (Iron Maiden / Killers / The number of the beast) avant d'intégrer un moment Trust pendant que Maiden récupérait Nico Mc Brain, qui était quant à lui batteur de Trust (grosso modo).

Et si la nouvelle de son décès me touche particulièrement, c'est que, comme je l'ai précisé dans ma présentation le jour de l'inscription sur le forum, ma passion sans limite du métal a commencé le jour où, tenant fébrilement entre mes mains le vynil de The number of the beast un beau jour de 1982, je sortais de l'Euromarché Cool local en n'ayant qu'une hâte, le glisser sur mon tourne disque.

Et là j'ai eu un des plus incroyables choc artistique de mon existence.

Ce disque m'a aidé à me construire musicalement, tout simplement. Les parties de batterie de Clive Burr ont éveillé en moi un intérêt pour cet instrument, et à l'instar d'autres batteurs découverts plus tard (pas forcément des monstres de technique, mais à l'époque ils m'ont soufflé : Lars Ulrich sur Ride the Lightning, et surtout surtout Dave Lombardo) il m'a amené à m'asseoir un jour derrière une caisse claire pour vivre des moments incroyables.

Clive était atteint d'une sclérose en plaque depuis de nombreuses années et en se déplaçait plus qu'en fauteuil roulant. Il est décédé à l'âge de 56 ans dans la nuit du 12 au 13 mars dernier.
Cette saloperie a déjà emporté des membres proches dans mon entourage familial, aujourd'hui elle a emporté quelqu'un qui a tellement compté musicalement parlant pour moi que j'en ai le coeur gros.

RIP Clive.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.black-book-editions.fr/index.php

2 Re: RIP Clive Burr (08/03/1957 - 12/03/2013) le Jeu 14 Mar 2013, 10:57 am

Grand Strateger a écrit:Y'a des jours comme ça on préfèrerait rester loin du net, de l'information à outrance.

Alors je ne fais pas souvent de post pour parler de mes états d'âmes, mais voilà je pense que celui-ci a sa place ici, vu que nous sommes entre connaisseurs et gens de bonne compagnie.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Clive Burr a été le batteur d'Iron maiden sur leurs trois premiers albums (Iron Maiden / Killers / The number of the beast) avant d'intégrer un moment Trust pendant que Maiden récupérait Nico Mc Brain, qui était quant à lui batteur de Trust (grosso modo).

Et si la nouvelle de son décès me touche particulièrement, c'est que, comme je l'ai précisé dans ma présentation le jour de l'inscription sur le forum, ma passion sans limite du métal a commencé le jour où, tenant fébrilement entre mes mains le vynil de The number of the beast un beau jour de 1982, je sortais de l'Euromarché Cool local en n'ayant qu'une hâte, le glisser sur mon tourne disque.

Et là j'ai eu un des plus incroyables choc artistique de mon existence.

Ce disque m'a aidé à me construire musicalement, tout simplement. Les parties de batterie de Clive Burr ont éveillé en moi un intérêt pour cet instrument, et à l'instar d'autres batteurs découverts plus tard (pas forcément des monstres de technique, mais à l'époque ils m'ont soufflé : Lars Ulrich sur Ride the Lightning, et surtout surtout Dave Lombardo) il m'a amené à m'asseoir un jour derrière une caisse claire pour vivre des moments incroyables.

Clive était atteint d'une sclérose en plaque depuis de nombreuses années et en se déplaçait plus qu'en fauteuil roulant. Il est décédé à l'âge de 56 ans dans la nuit du 12 au 13 mars dernier.
Cette saloperie a déjà emporté des membres proches dans mon entourage familial, aujourd'hui elle a emporté quelqu'un qui a tellement compté musicalement parlant pour moi que j'en ai le coeur gros.

RIP Clive.
Je suis touché par cette nouvelle que tu m'apprends là, Grand Strateger, sachant que Killers (Iron Maiden, 1981, Emi) est le premier album de "métal" que j'ai découvert (bien que ce soit le morceau Motorbreath de Metallica qui m'ait poussé à m'intéresser à ce courant musical) et que la ligne de batterie sur des titres tels que The Ides of March, Wrathchild, Murders in the Rue Morgue et surtout Genghis Khan, un instrumental herculéen, m'ont vraiment marqué (je ne dois pas être loin de les connaître par cœur). Nicko, son successeur, a fait un excellent travail à partir de Piece of Mind, mais très honnêtement, la basse de Steve Harris me semblait et me semble toujours aussi fondatrice du son d'Iron Maiden que la batterie de Clive.

Je n'ai pas eu le loisir de m'intéresser à sa carrière suite à son départ de la Vierge de Fer, restant sur le groupe qui arbore fièrement pour effigie le monstrueux Eddie, mais je pense qu'il a posé une pierre non négligeable dans le monde de la NWOBHM.

Paix à ton âme, Clive... Crying or Very sad

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: RIP Clive Burr (08/03/1957 - 12/03/2013) le Jeu 14 Mar 2013, 3:55 pm

Triste nouvelle, oui Crying or Very sad

Il est vrai que le jeu de Clive Burr a, je pense, aussi bien posé les fondements de ce qu'allait devenir Iron Maiden que la basse de Steve Harris!

J'ai pour ma part également découvert le groupe avec Killers, la frappe de Clive et les triolets de Steve m'ont fait littéralement accrocher au groupe, sans parler du phénoménal The number of the beast qui suivit Twisted Evil

" Hallowed be Thy Name..."

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: RIP Clive Burr (08/03/1957 - 12/03/2013) le Ven 15 Mar 2013, 12:04 am

ce soir : rétrospective des 3 premiers albums en hommage à clive.
... frissons... nostalgie ...
en 86, je découvrais Iron maiden et killers fut mon 1er vinyl !!!
des heures durant, je scrutais les chefs d'oeuvre de derek riggs I love you I love you I love you
c'est le groupe qui m'a déployé les cornes, mais très vite, dès seventh son of a seventh son ( et son virage trop "brilliant"), je fus attiré par des sons bien plus gras ...
R.I.P clive ... Sad

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum