--------------------------------------------------------------


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le père-Lachaise

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 Le père-Lachaise le Dim 27 Mar 2011, 3:16 pm

Kirhel a écrit:
C'est curieux que tu prennes l'exemple du Père Lachaise, car c'est mon fief. J'y suis allé un nombre incommensurable de fois et avais même écrit un blog sur cette célèbre nécropole. La statue (division n°65) qui me prête son visage en guise d'avatar fait partie des nombreuses œuvres d'art de la sculpture funéraire. Je pense d'ailleurs essayer d'y retourner cette semaine. À l'époque où j'y allais fréquemment, en 2007, j'écoutais énormément de Theatre of Tragedy, Tristania, The Sins of thy Beloved, After Forever, Therion, Within Temptation, avec beaucoup de titres épiques qui me faisaient voyager vers cet Ailleurs où je me ressourçais. Le cimetière était un lieu de toutes les fantaisies, où je me créais des films dont la bande-son était jouée par ces groupes. Planant !
Je me disais bien avec ton avatar... Et bien figures-toi qu'il s'agissait de mon fief il y a dix ans en arrière, quand j'étais à la fac à Paris. J'y passais très souvent le week-end, à errer des après-midi entières. La semaine il m'arrivait même d'y faire quelques escapades entre deux cours, histoire de me ressourcer. Sans trop m'étaler sur le sujet, j'adore cet endroit car il parait totalement coupé du monde, et en son sein on n'a plus du tout le sentiment d'être dans une capitale. la seule chose que je regrette, c'est qu'il y ait autant de touristes qui polluent le lieu avec leur présence, parlant fort comme s'il s'agissait d'un café du commerce!!! Un cimetière est un lieu de recueillement, et donc on ferme bien gentiment sa gueule (comme à un concert entre les morceaux!). Coup de gueule passé : je me sens mieux tiens!!
A l'époque, j'adore m'écouter Reflection étrangement, sous la pluie. Mais bon beaucoup d'autres groupes trouvaient grâce à mes oreilles, principalement Type O Negative et Cradle. D'ailleurs, je me prosterne à chaque fois devant une certaine statue que je qualifie de cradelienne : vois-tu de laquelle je parle?

Kirhel a écrit:
Sur ce point-là, je t'envie. Sans fausse modestie, je pense avoir l'oreille musicale, et bien que je n'ai que peu de connaissance sur le plan technique, il n'en est pas moins que mon "regard" (on parlerait plutôt d'écoute, en l'occurence) sur la musique a perdu de sa spontanéité, de sa fraîcheur et de sa -oui !- naïveté. Ainsi, j'ai parfois une écoute trop technique, trop axée sur l'orchestration, le jeu, le bruit des cymbales, les cordes de guitares qui claquent, le son de la basse, etc, alors que toi, tu as la chance de pouvoir te laisser transporter. Je ne sais plus avec qui je parlais de Forever Failure il y a quelques semaines, mais si je ne parviens pas à me sentir touché par ce magnifique morceau, c'est parce que mon oreille sur ce titre est trop technique. De plus, il m'arrive désormais, depuis que je me suis mis à la guitare électrique, de voir le manche de mon Ibanez et de me dire que Greg ou Aaron ont dû placer leurs doigts ici ou là. Du coup, sur ces quelques morceaux, heureusement rares, je ne me laisse plus emporter par la magie. C'est regrettable, et si on peut apprendre à gérer au mieux ce "regard", on ne peut néanmoins complètement l'annihiler.
C'est exactement ce que je pense. Mon réflexion avait débutée grâce à une ex qui à l'époque faisait un cursus d'histoire de l'art, et nos points de vue étaient tellement divergents sur certaines œuvres que je me suis dit que je préférais rester profane. Mais parfois la tentation de connaitre l'envers du décor est pressante. Mais ce qui me refroidit est de ne plus ressentir Forever failure de la même manière, et ça c'est hors de question!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.psychopathia-melomania.com/

2 Re: Le père-Lachaise le Dim 27 Mar 2011, 10:09 pm

Vlad Tepes a écrit:Je me disais bien avec ton avatar... Et bien figures-toi qu'il s'agissait de mon fief il y a dix ans en arrière, quand j'étais à la fac à Paris. J'y passais très souvent le week-end, à errer des après-midi entières. La semaine il m'arrivait même d'y faire quelques escapades entre deux cours, histoire de me ressourcer.
Vlad Tepes a écrit:j'adore cet endroit car il parait totalement coupé du monde, et en son sein on n'a plus du tout le sentiment d'être dans une capitale.
Hon-hon, ce n'était donc pas un hasard que tu me parles de la plus grande nécropole de Paris intra-muros. Tu es un sacré filou, Vlad ; décidément, il est de plus intéressant de parler avec toi (non, ce n'est pas une déclaration... argh !!!!) Parlons peu, parlons bien : je comprends tout-à-fait ton sentiment de te sentir coupé du monde au Père Lachaise. Il est vrai que ce cimetière est un lieu qui nous permet de nous retrouver dans une bulle située dans un autre espace-temps, comme si nous n'étions effectivement plus à Paris, mais ailleurs. Je sais à quel point il est bon de se ressourcer, de s'asseoir sur un banc, de guetter les chats et les oiseaux, de laisser le vent nous caresser le visage ou de fermer les yeux pour mieux se repaître du bruissement des marronniers et des ormes (au passage, je me souviens qu'il semble que le Père Lachaise soit aussi vieux que l'Elysée Montmartre, si mes souvenirs sont bons. D'ici à y donner un concert...). Particulièrement intéressant aussi, mais non moins déprimant souvent, de s'intéresser aux stèles et de voir en quelques lignes la preuve de vies brisées, de familles déchirées, de destins dont le terme ne peut que se teindre des couleurs des tragédies. Particulièrement agréable aussi de porter attention aux statues : anges, dormeuses, pleureuses, douleurs, gisants, qui quémandient aux passants un tant soit peu d'une attention trop souvent refusée, et qui pourtant, pour être des œuvres d'art qui attestent de vies réelles dont elles veillent sur le repos, devraient avoir davantage de considération qu'un regard désintéressé. Caresser du bout d'un doigt la courbe d'une hanche, panser les plaies d'un soldat de bronze blessé, s'apitoyer sur le Christ gisant (ce n'est pas une question de religion -je suis athée-, mais une question de respect pour l'Art et l'artiste) ou épousseter une femme éplorée recouverte de feuilles écarlates afin de favoriser le repos des âmes qu'elles protègent, la pierre dans laquelle a été taillée ces formes humanoïdes atypiques, ces visages singuliers, le bronze qui a donné une scène touchante... Barbedienne, Marius-Ramus, Boucher... de nombreux sculpteurs et fondeurs sont passés par là, et leur esprit y restera encore longtemps... À jamais.

Désolé, il ne faut pas me parler du Père Lachaise, car je pourrais m'étaler dessus pendant "des heures" (ce n'est pas une hyperbole !)

Vlad Tepes a écrit:Sans trop m'étaler sur le sujet
Je crois que tu as de la marge ! Wink

Vlad Tepes a écrit:la seule chose que je regrette, c'est qu'il y ait autant de touristes qui polluent le lieu avec leur présence, parlant fort comme s'il s'agissait d'un café du commerce!!! Un cimetière est un lieu de recueillement, et donc on ferme bien gentiment sa gueule (comme à un concert entre les morceaux!). Coup de gueule passé : je me sens mieux tiens!!
C'est vrai qu'ils sont nombreux à polluer cet endroit, mais ce ne sont pas les seuls ; les parisiens eux-mêmes s'en donnent à cœur-joie pour briser le silence (NDLR : amusant de voir que Silent est un morceau où Nick hurle dès les premières secondes !) de cet endroit saint. Mais pour moi, un cimetière est également un lieu de culture, une sorte de musée extérieur ; quand on voit des arbres centenaires (4000 arbres sur les 44 hectares de la nécropole) dont ce frêne commun de 1849, et des hêtres, des chênes, des mancenilliers, des noyers d'Afrique, etc, ainsi que les pavés qui sont chers au patrimoine de la capitale, et les statues elles-mêmes, on ne peut décemment ignorer le côté historique et artistique du cimetière. Je me souviens qu'un jour, alors que j'étais dans la division n°93 et époussetais une dormeuse avant de faire quelques photos, une dame qui passait près de moi m'a regardé de travers. Je la voyais dans mon champ de vision et ne la regardais pas directement ; mais dès l'instant où je plongeai mes yeux dans les siens, elle détourna la tête, manifestement un peu affolée, et s'en alla rejoindre son mari en marmonnant d'inaudibles borborygmes que je ne tentai pas de comprendre. Je me demandai néanmoins pour quelle raison cette quinquagénaire apparente avait semblé s'offusquer de me voir prendre soin de cette tombe et de la statue qui faisait corps avec elle. Les gens sont cons... Une autre expérience où une vieille dame lavait la tombe de son défunt dans la division n°2, au sud de la nécropole, et moi, j'arrangeais un petit jardin de fleurs derrière lequel une femme sculptée dans la pierre, assise devant la porte d'un caveau, trônait. Nous bavardâmes une petite demi-heure et elle m'expliqua que si je voulais du matériel de nettoyage, je pouvais demander à l'accueil dont elle m'indiqua la direction. Nous devisâmes du passé, du poids des années, de la disparition d'un être cher. C'était un moment fort ; je crois que nous avions tous les deux l'impression de partager un moment privilégier, intime, et de donner un peu de nous-même à l'autre. Nous avions néanmoins conclu sur des notes positives en philosophant : "la vie doit continuer, et nos défunts, eux, vivent encore à travers nous..." Je n'oublierai jamais cette vieille dame, bien loin des touristes et des autres parisiens qui polluent le décorum de ce lieu sacré.

Vlad Tepes a écrit:A l'époque, j'adore m'écouter Reflection étrangement, sous la pluie. Mais bon beaucoup d'autres groupes trouvaient grâce à mes oreilles, principalement Type O Negative et Cradle.
Dans tout ce qui approche d'une musique lyrique, proche du classique et de l'opéra, utilisant des instruments acoustiques comme les violons, les clavecins, les orgues et les pianos, mais jouxtant avec les guitares électriques, les grosses basses et les batteries imposantes sur des voies sépulcrales, claires ou sopranes, il est très faciles de caler une atmosphère sur un lieu empreint de religion, de mysticisme, d'histoire et orné de créations artistiques. Type O'Negative et Cradle of Filth en font, à mon sens aussi, partie intégrante.

Vlad Tepes a écrit:D'ailleurs, je me prosterne à chaque fois devant une certaine statue que je qualifie de cradelienne : vois-tu de laquelle je parle?
J'aurais de prime abord opté pour une statue d'ange, mais je n'en suis pas sûr. En outre, toutes mes photos d'anges du cimetière du Père Lachaise sont passées de vie à trépas par inadvertance, lors d'un formatage. Comme je connais mieux les statues que Cradle, et que le courant cradelien, je suis certain de me tromper, mais j'opterais pour celle-ci :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vlad Tepes a écrit:C'est exactement ce que je pense. Mon réflexion avait débutée grâce à une ex qui à l'époque faisait un cursus d'histoire de l'art, et nos points de vue étaient tellement divergents sur certaines œuvres que je me suis dit que je préférais rester profane. Mais parfois la tentation de connaitre l'envers du décor est pressante. Mais ce qui me refroidit est de ne plus ressentir Forever failure de la même manière, et ça c'est hors de question!
Tiens, c'est marrant ; j'ai connu une ex (2002-2005) qui faisait également un cursus d'histoire de l'Art, et elle avait soulevé beaucoup de question sur les problèmes de restauration des œuvres ; des choses tout-à-fait pertinentes sur lesquelles je ne m'étais jamais interrogé. Nous étions d'accord sur tout ce qui concernait les Arts, et particulièrement la peinture (elle m'a insufflé ma passion pour le courant Pré-Raphaëlite, et c'est l'une des choses que je garde d'elle). Nous étions plutôt opposés sur les questions de couple (sic !).

Edit : pour revenir à Shades of God, c'est un album intéressant (difficile de revenir sur le sujet initial après tout ça ; désolé, Lorelai) Embarassed

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Le père-Lachaise le Lun 28 Mar 2011, 12:06 am

Kirhel a écrit:Hon-hon, ce n'était donc pas un hasard que tu me parles de la plus grande nécropole de Paris intra-muros. Tu es un sacré filou, Vlad ; décidément, il est de plus intéressant de parler avec toi (non, ce n'est pas une déclaration... argh !!!!) Parlons peu, parlons bien : je comprends tout-à-fait ton sentiment de te sentir coupé du monde au Père Lachaise. Il est vrai que ce cimetière est un lieu qui nous permet de nous retrouver dans une bulle située dans un autre espace-temps, comme si nous n'étions effectivement plus à Paris, mais ailleurs. Je sais à quel point il est bon de se ressourcer, de s'asseoir sur un banc, de guetter les chats et les oiseaux, de laisser le vent nous caresser le visage ou de fermer les yeux pour mieux se repaître du bruissement des marronniers et des ormes (au passage, je me souviens qu'il semble que le Père Lachaise soit aussi vieux que l'Elysée Montmartre, si mes souvenirs sont bons. D'ici à y donner un concert...). Particulièrement intéressant aussi, mais non moins déprimant souvent, de s'intéresser aux stèles et de voir en quelques lignes la preuve de vies brisées, de familles déchirées, de destins dont le terme ne peut que se teindre des couleurs des tragédies. Particulièrement agréable aussi de porter attention aux statues : anges, dormeuses, pleureuses, douleurs, gisants, qui quémandient aux passants un tant soit peu d'une attention trop souvent refusée, et qui pourtant, pour être des œuvres d'art qui attestent de vies réelles dont elles veillent sur le repos, devraient avoir davantage de considération qu'un regard désintéressé. Caresser du bout d'un doigt la courbe d'une hanche, panser les plaies d'un soldat de bronze blessé, s'apitoyer sur le Christ gisant (ce n'est pas une question de religion -je suis athée-, mais une question de respect pour l'Art et l'artiste) ou épousseter une femme éplorée recouverte de feuilles écarlates afin de favoriser le repos des âmes qu'elles protègent, la pierre dans laquelle a été taillée ces formes humanoïdes atypiques, ces visages singuliers, le bronze qui a donné une scène touchante... Barbedienne, Marius-Ramus, Boucher... de nombreux sculpteurs et fondeurs sont passés par là, et leur esprit y restera encore longtemps... À jamais

Et oui je sais très bien cacher mon jeu! Mais tant de choses me restent à faire en ces lieux, et notamment une session-photo avec une femme gothique digne de ce nom. cela dix ans que je cherche la personne adéquate pour ça, et ma patience reste intacte et inaltérable là-dessus.
J'espère bien que ce n'est pas une déclaration, sinon tu devras changer de pseudo et te renommer Gaahl!!
Tu as l'air de très bien connaitre les lieux, et je pense que tu auras des choses à m'en apprendre!

Kirhel a écrit:C'est vrai qu'ils sont nombreux à polluer cet endroit, mais ce ne sont pas les seuls ; les parisiens eux-mêmes s'en donnent à cœur-joie pour briser le silence (NDLR : amusant de voir que Silent est un morceau où Nick hurle dès les premières secondes !) de cet endroit saint. Mais pour moi, un cimetière est également un lieu de culture, une sorte de musée extérieur ; quand on voit des arbres centenaires (4000 arbres sur les 44 hectares de la nécropole) dont ce frêne commun de 1849, et des hêtres, des chênes, des mancenilliers, des noyers d'Afrique, etc, ainsi que les pavés qui sont chers au patrimoine de la capitale, et les statues elles-mêmes, on ne peut décemment ignorer le côté historique et artistique du cimetière. Je me souviens qu'un jour, alors que j'étais dans la division n°93 et époussetais une dormeuse avant de faire quelques photos, une dame qui passait près de moi m'a regardé de travers. Je la voyais dans mon champ de vision et ne la regardais pas directement ; mais dès l'instant où je plongeai mes yeux dans les siens, elle détourna la tête, manifestement un peu affolée, et s'en alla rejoindre son mari en marmonnant d'inaudibles borborygmes que je ne tentai pas de comprendre. Je me demandai néanmoins pour quelle raison cette quinquagénaire apparente avait semblé s'offusquer de me voir prendre soin de cette tombe et de la statue qui faisait corps avec elle. Les gens sont cons... Une autre expérience où une vieille dame lavait la tombe de son défunt dans la division n°2, au sud de la nécropole, et moi, j'arrangeais un petit jardin de fleurs derrière lequel une femme sculptée dans la pierre, assise devant la porte d'un caveau, trônait. Nous bavardâmes une petite demi-heure et elle m'expliqua que si je voulais du matériel de nettoyage, je pouvais demander à l'accueil dont elle m'indiqua la direction. Nous devisâmes du passé, du poids des années, de la disparition d'un être cher. C'était un moment fort ; je crois que nous avions tous les deux l'impression de partager un moment privilégier, intime, et de donner un peu de nous-même à l'autre. Nous avions néanmoins conclu sur des notes positives en philosophant : "la vie doit continuer, et nos défunts, eux, vivent encore à travers nous..." Je n'oublierai jamais cette vieille dame, bien loin des touristes et des autres parisiens qui polluent le décorum de ce lieu sacré.

Ce que tu décris montre la stupidité de sens normés en relation à la mort. Ils vont te rétorquer que c'est "morbide" d'aller dans les cimetières, que même c'est peut-être signe d'un état dépressif... comme si les gens ne s'intéressaient pas à la mort. Et postuler ça est absolument grotesque! Preuve en est l'amour de tous ces moutons pour leur christ (un mec crucifié n'est pas vraiment ce que j'appelle une représentation de la joie de vivre mais bon...). Il y a trois types de personnes : celles qui nient la mort ; celles qui le regardent en face ; celles qui la considèrent et choisissent de la sublimer.
L'expérience que tu décris est très belle ma foi. Car les morts et leurs tombes exigent le plus grand des respects. Et tous les connards qui ont osés tagger les tombes avec des croix inversées sont de sombres crétins méritant mon poing dans la gueule!!

Kirhel a écrit:Dans tout ce qui approche d'une musique lyrique, proche du classique et de l'opéra, utilisant des instruments acoustiques comme les violons, les clavecins, les orgues et les pianos, mais jouxtant avec les guitares électriques, les grosses basses et les batteries imposantes sur des voies sépulcrales, claires ou sopranes, il est très faciles de caler une atmosphère sur un lieu empreint de religion, de mysticisme, d'histoire et orné de créations artistiques. Type O'Negative et Cradle of Filth en font, à mon sens aussi, partie intégrante.
Et bien j'en ai une contemporaine qui ferait totalement l'affaire : le dernier Ava Inferi, avec le larmoyant The living end...
Mais bon, se repasser Dusk and her embrace au Père-Lachaise est incomparable, et d'autant plus dans un cimetière en pleine nuit... un véritable délice.

Kirhel a écrit:J'aurais de prime abord opté pour une statue d'ange, mais je n'en suis pas sûr. En outre, toutes mes photos d'anges du cimetière du Père Lachaise sont passées de vie à trépas par inadvertance, lors d'un formatage. Comme je connais mieux les statues que Cradle, et que le courant cradelien, je suis certain de me tromper, mais j'opterais pour celle-ci :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et non ce n'est pas celle-ci!! La voilà :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Maintenant il te reste à trouver quel lien cette statue a avec Cradle...

Kirhel a écrit:Tiens, c'est marrant ; j'ai connu une ex (2002-2005) qui faisait également un cursus d'histoire de l'Art, et elle avait soulevé beaucoup de question sur les problèmes de restauration des œuvres ; des choses tout-à-fait pertinentes sur lesquelles je ne m'étais jamais interrogé. Nous étions d'accord sur tout ce qui concernait les Arts, et particulièrement la peinture (elle m'a insufflé ma passion pour le courant Pré-Raphaëlite, et c'est l'une des choses que je garde d'elle). Nous étions plutôt opposés sur les questions de couple (sic !).

Et bien mon ex était trop axée sur la technique, sur l'histoire de l'artiste et du coup était parasitée dans son regard. Moi je pouvais y voir quelque chose de plus libre, de plus ouvert et du coup de plus personnel.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.psychopathia-melomania.com/

4 Re: Le père-Lachaise le Lun 28 Mar 2011, 11:45 am

Vlad Tepes a écrit:
Et oui je sais très bien cacher mon jeu! Mais tant de choses me restent à faire en ces lieux, et notamment une session-photo avec une femme gothique digne de ce nom. cela dix ans que je cherche la personne adéquate pour ça, et ma patience reste intacte et inaltérable là-dessus.
Il te sera sans doute très dur de trouver LA personne adéquate pour ce genre de photo, uniquement parce que la photographie, qui est un Art, est une fois de plus une question de feeling, d'émotions, de sentiments, et que même si une femme gothique correspond exactement à ce que tu attends d'un point de vue physique, il te faudrait -je pense- te sentir en osmose avec elle, comme si vous étiez sur la même longueur d'onde. Cela se travaille aussi, certes, mais il te faudra déjà une bonne base. Et ta patience inaltérable est toute à ton honneur !

Vlad Tepes a écrit:
J'espère bien que ce n'est pas une déclaration, sinon tu devras changer de pseudo et te renommer Gaahl!!
Aaaah non, je ne peux changer de pseudo ; cette identité est mienne depuis des milliers d'années...

Vlad Tepes a écrit:
Tu as l'air de très bien connaitre les lieux, et je pense que tu auras des choses à m'en apprendre!
Oui, je connais très bien les lieux ; j'y allais à des heures différentes de la journée pour bénéficier d'éclairages différents, mais ça couvrait l'amplitude horaire totale des heures d'ouverture de la nécropole. Les lumières de coucher de soleil, flamboyantes, ou le timide halo qui entourait chacune des statues au lever du soleil changeaient complètement la donne et donnaient des clichés tous plus différents les uns que les autres. Un réel bonheur !

Vlad Tepes a écrit:
Ce que tu décris montre la stupidité de sens normés en relation à la mort. Ils vont te rétorquer que c'est "morbide" d'aller dans les cimetières, que même c'est peut-être signe d'un état dépressif... comme si les gens ne s'intéressaient pas à la mort. Et postuler ça est absolument grotesque! Preuve en est l'amour de tous ces moutons pour leur christ (un mec crucifié n'est pas vraiment ce que j'appelle une représentation de la joie de vivre mais bon...).
La mort fait partie de la vie, et sans vouloir parler ésotérisme, elle n'est à mon sens qu'un passage. Pour ce qui est du Christ, bien que j'ai été baptisé, ai fait du cathéchisme, l'aumônerie, la communion et tout le bataclan, j'ai ouvertement craché sur toute forme de religion, quelle qu'elle soit, à ma majorité, et ai condamné bec et ongle ces croyances bâtardes et ridiculeusement incohérentes. La religion n'est là que pour rassurer les bonnes gens qui se sentent moins seuls et pensent qu'ils peuvent s'en remettre à quelqu'un, alors qu'ils feraient mieux de prendre en considération le simple fait que ce sont des moutons avilis par leur propre stupidité. Mes parents, très pieux (mère élevée dans un orphelinat catholique de bonnes sœurs entre ses deux ans en 1947 et sa majorité, et père élevé à la dure au Bénin puis au Sénégal par ses parents pro-chrétiens) ne me comprennent plus depuis que j'ai rejeté toute forme de croyance en une entité quelconque, bien que j'ai quelque peu arpenté les sentiers du satanisme en 1997 à l'armée (ce n'était pas sérieux, en fait, mais je m'en amusais ; Lilith, Asmodée, Lucifer, etc, je mettais tout le monde dans le même sac). En clair, les religions sont les plus grandes sectes qui soient ! Avec la politique, cela fait partie des sujets sur lesquels j'ai avorté toute tolérance ; du coup, il convient de ne pas trop parler de ces sujets-là avec moi, car je n'accepte pas la différence et en deviens même moqueur et irrespectueux. Blasphémateur !

Vlad Tepes a écrit:
Il y a trois types de personnes : celles qui nient la mort ; celles qui le regardent en face ; celles qui la considèrent et choisissent de la sublimer.
Je ne parle en général pas beaucoup de ces choses-là, mais j'ai connu, comme tout le monde, des périodes très difficiles : le 24 décembre 1991, je n'étais pas loin de franchir le pas, tellement j'étais à fond dans la troisième catégorie dont tu parles. Aux termes de grands travaux sur moi-même les années suivantes, je suis passé dans la seconde et y suis encore désormais. J'assume mes démons, j'assume mes erreurs dont je porte encore le fardeau sur les épaules, mais qui ne m'empêchent plus d'avancer. Je ne vis plus pour la mort, mais je vis avec elle...

Vlad Tepes a écrit:
L'expérience que tu décris est très belle ma foi. Car les morts et leurs tombes exigent le plus grand des respects. Et tous les connards qui ont osés tagger les tombes avec des croix inversées sont de sombres crétins méritant mon poing dans la gueule!!
Merci à toi !!! Mais ils méritent également les miens ! Wink

Vlad Tepes a écrit:
Et bien j'en ai une contemporaine qui ferait totalement l'affaire : le dernier Ava Inferi, avec le larmoyant The living end...
Mais bon, se repasser Dusk and her embrace au Père-Lachaise est incomparable, et d'autant plus dans un cimetière en pleine nuit... un véritable délice.
Je ne connais pas Ava Inferi, mais il faudra que je me penche dessus pour voir. Sinon, j'ai eu envie une fois de faire le mur, mais je ne suis jamais passé aux actes ; c'eut été pure folie et fantasme, je pense. Et puis je n'avais pas assez de cran ou de volonté.

Vlad Tepes a écrit:
Et non ce n'est pas celle-ci!! La voilà :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Maintenant il te reste à trouver quel lien cette statue a avec Cradle...
Il s'agit de la statue n°71 située dans la division n°14, à proximité du rond-point. Elle avoisine la statue d'un ange. En voici une autre photo :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
En revanche, j'ai beau essayer de savoir quel est son rapport avec Cradle of Filth, je ne vois pas (je suis une quiche aux devinettes ; tu as remarqué ??)

Vlad Tepes a écrit:
Et bien mon ex était trop axée sur la technique, sur l'histoire de l'artiste et du coup était parasitée dans son regard. Moi je pouvais y voir quelque chose de plus libre, de plus ouvert et du coup de plus personnel.
Elle Scully, toi Mulder ! Rolling Eyes

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Le père-Lachaise le Sam 02 Avr 2011, 10:44 am

Kirhel a écrit:Il te sera sans doute très dur de trouver LA personne adéquate pour ce genre de photo, uniquement parce que la photographie, qui est un Art, est une fois de plus une question de feeling, d'émotions, de sentiments, et que même si une femme gothique correspond exactement à ce que tu attends d'un point de vue physique, il te faudrait -je pense- te sentir en osmose avec elle, comme si vous étiez sur la même longueur d'onde. Cela se travaille aussi, certes, mais il te faudra déjà une bonne base. Et ta patience inaltérable est toute à ton honneur !
Je suis tout à fait d'accord sur ce point, d'où l'importance d'être persévérant, énormément même. Là-dessus comme sur pléthore d'autres choses, je suis infatigable et utopiste : peut-être que je mourrais avec mes rêves, mais tant pis! Mieux vaut mourir pour ses rêves que de vivre sans rêver...

Kirhel a écrit:Aaaah non, je ne peux changer de pseudo ; cette identité est mienne depuis des milliers d'années...
Tu me rassures pour demain. Ainsi, je pourrais te tourner le dos sans avoir la peur au ventre ha ha!!

Kirhel a écrit:Oui, je connais très bien les lieux ; j'y allais à des heures différentes de la journée pour bénéficier d'éclairages différents, mais ça couvrait l'amplitude horaire totale des heures d'ouverture de la nécropole. Les lumières de coucher de soleil, flamboyantes, ou le timide halo qui entourait chacune des statues au lever du soleil changeaient complètement la donne et donnaient des clichés tous plus différents les uns que les autres. Un réel bonheur !
Je ne soulignerais jamais assez l'importance de la luminosité. Prenant beaucoup de photos de concert, je ne mets par exemple jamais le flash. Et certaines personnes me le reprochent en me disant qu'on ne voit rien (alors qu'en toute objectivité, il suffit juste de se concentrer sur le cliché pour en saisir les plus infimes nuances). Et je leur rétorque que pour moi il est important de ne pas travestir la lumière d'un moment : soit on capte la réalité de ce dernier, soit on s'abstient. Mais je ne vois pas l'intérêt de vouloir mettre de la lumière là où il n'y en a pas, du moins dans ce type de contexte.

Kirhel a écrit:La mort fait partie de la vie, et sans vouloir parler ésotérisme, elle n'est à mon sens qu'un passage. Pour ce qui est du Christ, bien que j'ai été baptisé, ai fait du cathéchisme, l'aumônerie, la communion et tout le bataclan, j'ai ouvertement craché sur toute forme de religion, quelle qu'elle soit, à ma majorité, et ai condamné bec et ongle ces croyances bâtardes et ridiculeusement incohérentes. La religion n'est là que pour rassurer les bonnes gens qui se sentent moins seuls et pensent qu'ils peuvent s'en remettre à quelqu'un, alors qu'ils feraient mieux de prendre en considération le simple fait que ce sont des moutons avilis par leur propre stupidité. Mes parents, très pieux (mère élevée dans un orphelinat catholique de bonnes sœurs entre ses deux ans en 1947 et sa majorité, et père élevé à la dure au Bénin puis au Sénégal par ses parents pro-chrétiens) ne me comprennent plus depuis que j'ai rejeté toute forme de croyance en une entité quelconque, bien que j'ai quelque peu arpenté les sentiers du satanisme en 1997 à l'armée (ce n'était pas sérieux, en fait, mais je m'en amusais ; Lilith, Asmodée, Lucifer, etc, je mettais tout le monde dans le même sac). En clair, les religions sont les plus grandes sectes qui soient ! Avec la politique, cela fait partie des sujets sur lesquels j'ai avorté toute tolérance ; du coup, il convient de ne pas trop parler de ces sujets-là avec moi, car je n'accepte pas la différence et en deviens même moqueur et irrespectueux. Blasphémateur !
Moi aussi j'ai eu le droit à toutes ces célébrations vide de sens, et quelque part je les ai utilisé. Car c'est en ayant été autant exposé à la religion que j'ai pu réfléchir au concept de "dieu", que j'ai renié à mes 10 ans (car je ne pouvais pas croire sans voir). Aujourd'hui aussi, je me considère comme blasphémateur, mais j'adore discuter religion avec des croyants ouverts (pas les intégristes de toute sorte, ce qui est une perte de temps et d'énergie). Car beaucoup de gens croient en un dieu sans entrer dans un système religieux. A mon sens on ne peut condamner que les systèmes et pas les croyants en tant que tel.
La notion de satanisme est très intéressante et je continue à l'utiliser à ma guise (la croix que je porte autour du cou en est une preuve!), à la définir selon mes propres codes. Et c'est bien la seule façon d'utiliser de manière cohérente la notion (et là je suis intolérant moi aussi en écrivant ces mots).

Kirhel a écrit:Je ne parle en général pas beaucoup de ces choses-là, mais j'ai connu, comme tout le monde, des périodes très difficiles : le 24 décembre 1991, je n'étais pas loin de franchir le pas, tellement j'étais à fond dans la troisième catégorie dont tu parles. Aux termes de grands travaux sur moi-même les années suivantes, je suis passé dans la seconde et y suis encore désormais. J'assume mes démons, j'assume mes erreurs dont je porte encore le fardeau sur les épaules, mais qui ne m'empêchent plus d'avancer. Je ne vis plus pour la mort, mais je vis avec elle...
Sans entrer dans des détails que je n'écrirais pas dans un forum, je comprends tout à fait ce que tu dis...

Kirhel a écrit:Merci à toi !!! Mais ils méritent également les miens ! Wink
Nous ferons chacun notre tour ha ha!!

Kirhel a écrit:Je ne connais pas Ava Inferi, mais il faudra que je me penche dessus pour voir. Sinon, j'ai eu envie une fois de faire le mur, mais je ne suis jamais passé aux actes ; c'eut été pure folie et fantasme, je pense. Et puis je n'avais pas assez de cran ou de volonté.
C'est un projet à la fois portugais et norvégien, réunissant Carmen Simoes et Rune Eriksen (anciennement Blasphemer dans Mayhem). C'est une musique à la jonction entre doom et métal gothique, notamment ce quatrième opus.

Kirhel a écrit:Il s'agit de la statue n°71 située dans la division n°14, à proximité du rond-point. Elle avoisine la statue d'un ange. En voici une autre photo :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
En revanche, j'ai beau essayer de savoir quel est son rapport avec Cradle of Filth, je ne vois pas (je suis une quiche aux devinettes ; tu as remarqué ??)
Merci pour ce cliché! J'en ai pris des dizaines de cette statue. Et d'ailleurs l'endroit est trop fréquenté, ce qui du coup m'amène à me mettre du Cradle à fond sur les esgourdes pour ne pas entendre les vils éructations de mes "semblables". Ainsi, je peux me prosterner en toute quiétude...
Donc le rapport avec Cradle est le fait qu'une photo de cette statue se situe dans le livret de Vempire, or dark faerytales in Phallustein. Je connaissais cet opus avant de me balader pour la première fois au Père-Lachaise. Imagines la stupeur qui fut la mienne quand je tomba nez-à-nez avec cette statue... un moment inoubliable!!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.psychopathia-melomania.com/

6 Re: Le père-Lachaise le Sam 02 Avr 2011, 11:26 am

Vlad Tepes a écrit:
Je suis tout à fait d'accord sur ce point, d'où l'importance d'être persévérant, énormément même. Là-dessus comme sur pléthore d'autres choses, je suis infatigable et utopiste : peut-être que je mourrais avec mes rêves, mais tant pis! Mieux vaut mourir pour ses rêves que de vivre sans rêver...
Cette dernière remarque est très pertinente, et j'y adhère tout-à-fait ; mon côté utopiste me pousse moi aussi à vivre et à vouloir concrétiser mes rêves, et je me définis en ce sens comme un idéaliste. Peut-être moi aussi passerai-je de vie à trépas sans en avoir réalisé un tiers, mais je continuerai sur ma voie quoi qu'il en soit, et mes déceptions m'apprendront encore beaucoup. Je me targue déjà d'en savoir davantage.

Vlad Tepes a écrit:
Tu me rassures pour demain. Ainsi, je pourrais te tourner le dos sans avoir la peur au ventre ha ha!!
Bien sûr... Aucun risque là-dessus !

Vlad Tepes a écrit:
Je ne soulignerais jamais assez l'importance de la luminosité. Prenant beaucoup de photos de concert, je ne mets par exemple jamais le flash. Et certaines personnes me le reprochent en me disant qu'on ne voit rien (alors qu'en toute objectivité, il suffit juste de se concentrer sur le cliché pour en saisir les plus infimes nuances). Et je leur rétorque que pour moi il est important de ne pas travestir la lumière d'un moment : soit on capte la réalité de ce dernier, soit on s'abstient. Mais je ne vois pas l'intérêt de vouloir mettre de la lumière là où il n'y en a pas, du moins dans ce type de contexte.
J'ai également tendance à ne pas mettre le flash ; une photo doit représenter la situation dans laquelle elle a été prise, ou alors, il n'y a aucun intérêt à la prendre. Utiliser le flash, c'est perdre l'essence même d'une luminosité authentique, et cela n'a aucun sens. Par ailleurs, j'aime bien jouer avec les projecteurs de couleur qui diffusent une lumière rouge, jaune... sur le groupe : une épaule et le manche d'une guitare teintés de vert sur un fond noir, c'est planant ! Mais surtout, si on ne voit que ça, pourquoi demander plus à la photo en y ajoutant un flash.

Vlad Tepes a écrit:Moi aussi j'ai eu le droit à toutes ces célébrations vide de sens, et quelque part je les ai utilisé. Car c'est en ayant été autant exposé à la religion que j'ai pu réfléchir au concept de "dieu", que j'ai renié à mes 10 ans (car je ne pouvais pas croire sans voir). Aujourd'hui aussi, je me considère comme blasphémateur, mais j'adore discuter religion avec des croyants ouverts (pas les intégristes de toute sorte, ce qui est une perte de temps et d'énergie).
C'est là que nous divergeons : je suis totalement fermé, mais cela est très dur à assumer, surtout si on tient compte du fait que l'une de mes sœurs s'est convertie à l'islam et que mes parents continuent de me dire que c'est grâce à dieu que je suis en bonne santé. En général, je tourne la tête et élude complètement le sujet pour ne pas être blessant.

Vlad Tepes a écrit:Car beaucoup de gens croient en un dieu sans entrer dans un système religieux. A mon sens on ne peut condamner que les systèmes et pas les croyants en tant que tel.
Mmmmh... Cette notion me demande davantage de réflexion pour que je puisse porter un jugement là-dessus ; là, à froid, j'aurais tendance à ne pas être de ton avis et à condamner également les croyants.

Vlad Tepes a écrit:La notion de satanisme est très intéressante et je continue à l'utiliser à ma guise (la croix que je porte autour du cou en est une preuve!), à la définir selon mes propres codes. Et c'est bien la seule façon d'utiliser de manière cohérente la notion (et là je suis intolérant moi aussi en écrivant ces mots).
Cette notion reste encore très floue pour moi ; je ne ressens cependant, contrairement au passé, plus cet attrait pour le satanisme. Depuis une quinzaine d'années, tout ceci est devenu très commercial, de même que le courant gothique, et les gens font beaucoup d'amalgames. C'est pathétique ! Les gens se croient satanistes parce qu'ils écoutent Cannibal Corpse ou Death ; c'est risible !

Vlad Tepes a écrit:
Sans entrer dans des détails que je n'écrirais pas dans un forum, je comprends tout à fait ce que tu dis...
Sois le bienvenu au club... bien qu'on se serait bien passé d'en faire partie...

Vlad Tepes a écrit:
C'est un projet à la fois portugais et norvégien, réunissant Carmen Simoes et Rune Eriksen (anciennement Blasphemer dans Mayhem). C'est une musique à la jonction entre doom et métal gothique, notamment ce quatrième opus.
Ça peut être intéressant...

Vlad Tepes a écrit:Merci pour ce cliché! J'en ai pris des dizaines de cette statue. Et d'ailleurs l'endroit est trop fréquenté, ce qui du coup m'amène à me mettre du Cradle à fond sur les esgourdes pour ne pas entendre les vils éructations de mes "semblables". Ainsi, je peux me prosterner en toute quiétude...
J'en ai également pris des dizaines, mais après avoir fait le tri sur celles qui me plaisent, j'en ai supprimé énormément et il ne m'en reste désormais plus que deux !

Vlad Tepes a écrit:Donc le rapport avec Cradle est le fait qu'une photo de cette statue se situe dans le livret de Vempire, or dark faerytales in Phallustein. Je connaissais cet opus avant de me balader pour la première fois au Père-Lachaise. Imagines la stupeur qui fut la mienne quand je tomba nez-à-nez avec cette statue... un moment inoubliable!!
Je n'avais aucune chance de trouver ; je n'ai jamais eu ce livret entre les mains... J'imagine néanmoins clairement à quel point tu as dû être sur le cul ! Wink

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Le père-Lachaise le Sam 02 Avr 2011, 12:41 pm

Kirhel a écrit:Cette dernière remarque est très pertinente, et j'y adhère tout-à-fait ; mon côté utopiste me pousse moi aussi à vivre et à vouloir concrétiser mes rêves, et je me définis en ce sens comme un idéaliste. Peut-être moi aussi passerai-je de vie à trépas sans en avoir réalisé un tiers, mais je continuerai sur ma voie quoi qu'il en soit, et mes déceptions m'apprendront encore beaucoup. Je me targue déjà d'en savoir davantage.
La vie est en effet une éternelle surprise (bonne ou mauvaise d'ailleurs), et la création peut toujours être au bout de la voie.


Kirhel a écrit:J'ai également tendance à ne pas mettre le flash ; une photo doit représenter la situation dans laquelle elle a été prise, ou alors, il n'y a aucun intérêt à la prendre. Utiliser le flash, c'est perdre l'essence même d'une luminosité authentique, et cela n'a aucun sens. Par ailleurs, j'aime bien jouer avec les projecteurs de couleur qui diffusent une lumière rouge, jaune... sur le groupe : une épaule et le manche d'une guitare teintés de vert sur un fond noir, c'est planant ! Mais surtout, si on ne voit que ça, pourquoi demander plus à la photo en y ajoutant un flash.
Il y a tellement de choses à capter! J'aime beaucoup faire des gros plans, notamment sur les visages. On comprend tellement de choses par ce biais.

Kirhel a écrit:C'est là que nous divergeons : je suis totalement fermé, mais cela est très dur à assumer, surtout si on tient compte du fait que l'une de mes sœurs s'est convertie à l'islam et que mes parents continuent de me dire que c'est grâce à dieu que je suis en bonne santé. En général, je tourne la tête et élude complètement le sujet pour ne pas être blessant.
En même temps, ça faisait sacrément longtemps!! Tu sais, j'ai moi-même une tante qui est dans les ordres, et j'adore discuter avec elle, excepté lorsqu'elle m'évoque dieu.

Kirhel a écrit:Mmmmh... Cette notion me demande davantage de réflexion pour que je puisse porter un jugement là-dessus ; là, à froid, j'aurais tendance à ne pas être de ton avis et à condamner également les croyants.
Voilà une problématique que nous poursuivrons peut-être demain!

Kirhel a écrit:Cette notion reste encore très floue pour moi ; je ne ressens cependant, contrairement au passé, plus cet attrait pour le satanisme. Depuis une quinzaine d'années, tout ceci est devenu très commercial, de même que le courant gothique, et les gens font beaucoup d'amalgames. C'est pathétique ! Les gens se croient satanistes parce qu'ils écoutent Cannibal Corpse ou Death ; c'est risible !
Certes, mais c'est bien là il faut apprendre à se foutre des conventions. Et il en demeure pas mal, même dans le métal! Tous ces crétins qui portent un pentagramme ou une croix inversée juste parce que ça fait rebelle ou parce que c'est cool ne méritent que mon plus profond mépris.

Kirhel a écrit:Sois le bienvenu au club... bien qu'on se serait bien passé d'en faire partie...
En même temps, c'est aussi ça qui fait ce que je suis aujourd'hui, donc j'en suis fier quelque part.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.psychopathia-melomania.com/

8 Re: Le père-Lachaise le Sam 02 Avr 2011, 2:32 pm

Lorelai

avatar
Admin
Messieurs bien que la conversation soit forte interressante le rapport avec Shades of god dans tout ça? scratch

Voir le profil de l'utilisateur http://paradiselost.forum-nation.com

9 Re: Le père-Lachaise le Sam 02 Avr 2011, 5:17 pm

Lorelai a écrit:Messieurs bien que la conversation soit forte interressante le rapport avec Shades of god dans tout ça? scratch
Ok, tu as raison d'y mettre le holà, Lorelai, surtout que je sens bien que Vlad et moi pourrions ergoter là-dessus pendant de nombreuses heures... Désolé !

Vlad, j'espère bien sûr qu'on aura tout le loisir de reparler de tout ça un de ces quatre...

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Le père-Lachaise le Sam 02 Avr 2011, 5:28 pm

Lorelai

avatar
Admin
Pourquoi ne pas créer un sujet sur le Père-Lachaise tout simplement Wink

Voir le profil de l'utilisateur http://paradiselost.forum-nation.com

11 Re: Le père-Lachaise le Sam 02 Avr 2011, 5:39 pm

Lorelai a écrit:Pourquoi ne pas créer un sujet sur le Père-Lachaise tout simplement Wink
Ben, disons que là en fait, on débordait carrément sur la religion. Mais pourquoi ne pas créer un sujet là-dessus, en effet !? On verra ça la semaine prochaine ; là, je suis trop focalisé sur la journée de demain ! Yippie !!! bounce

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: Le père-Lachaise le Lun 04 Avr 2011, 9:56 pm

Kirhel a écrit:Ben, disons que là en fait, on débordait carrément sur la religion. Mais pourquoi ne pas créer un sujet là-dessus, en effet !? On verra ça la semaine prochaine ; là, je suis trop focalisé sur la journée de demain ! Yippie !!! bounce
Nouveau topic crée sur la religion!!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.psychopathia-melomania.com/

13 Re: Le père-Lachaise le Lun 04 Avr 2011, 9:58 pm

Vlad Tepes a écrit:
Nouveau topic crée sur la religion!!
Sérieux !?? Je crois que je m'y mettrai demain ; là, je suis trop H.S. pour réfléchir !!! No

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: Le père-Lachaise le Mar 05 Avr 2011, 12:04 pm

Lorelai

avatar
Admin
Messieurs j'ai mis votre flood Shades Of god/ Père Lachaise par ici Wink

Voir le profil de l'utilisateur http://paradiselost.forum-nation.com

15 Re: Le père-Lachaise le Mar 05 Avr 2011, 12:10 pm

Pour La chef, aujourd'hui c'est ménage ! cheers

Voir le profil de l'utilisateur

16 Re: Le père-Lachaise le Mar 05 Avr 2011, 12:11 pm

Lorelai

avatar
Admin
Next laps: des nouveaux smileys pour l'ami Scratch

Voir le profil de l'utilisateur http://paradiselost.forum-nation.com

17 Re: Le père-Lachaise le Mar 05 Avr 2011, 2:19 pm

Lorelai a écrit:Messieurs j'ai mis votre flood Shades Of god/ Père Lachaise par ici Wink
Merci! On va pouvoir continuer à flooder alors!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.psychopathia-melomania.com/

18 Re: Le père-Lachaise le Mar 05 Avr 2011, 2:26 pm

Lorelai

avatar
Admin
oui mais ici!!! Twisted Evil

Voir le profil de l'utilisateur http://paradiselost.forum-nation.com

19 Re: Le père-Lachaise le Mar 05 Avr 2011, 4:31 pm

Lorelai a écrit:oui mais ici!!! Twisted Evil
Pas taper, pas taper!!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.psychopathia-melomania.com/

20 Re: Le père-Lachaise le Mar 05 Avr 2011, 9:15 pm

Alors, Forever Vlad !?? Prêt pour une nouvelle joute verbale ??? Je te laisse le trône des Enfers et l'immortalité qui va bien, mais tu me laisses les 44Ha du Père Lachaise !! Laughing

En garde ! scratch

Voir le profil de l'utilisateur

21 Re: Le père-Lachaise le Mar 05 Avr 2011, 10:38 pm

Kirhel a écrit:
Alors, Forever Vlad !?? Prêt pour une nouvelle joute verbale ??? Je te laisse le trône des Enfers et l'immortalité qui va bien, mais tu me laisses les 44Ha du Père Lachaise !! Laughing

En garde ! scratch
Prêt!!
Nous pouvons démarrer sur la réflexion suivante : comment cela se fait-il que le silence inhérent à ce type de lieux nous évoquent tant de sons en guise de paysage(s)? N'est-ce pas là le véritable et plus profond blasphème?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.psychopathia-melomania.com/

22 Re: Le père-Lachaise le Mar 05 Avr 2011, 10:41 pm

Ouh là làààà... Avec tous les derniers messages, il vaut mieux que je fuisse le forum avant d'y passer la nuit ; si on me met des sujets qui sont évocateurs et m'inspirent sous les yeux, je ne risque pas de rejoindre les bras de Morphée. Retour prévu sur le forum demain en début de soirée, donc !

Bonnes réflexions ! Crying or Very sad

Finalement, rapide retour ce matin (il est 7h46, le 6 avril...), juste pour dire que JE VAIS aujourd'hui passer quelques heures au Père Lachaise ; Vlad, je te posterai quelques clichés de ta statue cradelienne. Wink

Voir le profil de l'utilisateur

23 Re: Le père-Lachaise le Mer 06 Avr 2011, 8:53 pm

Comme promis, spéciale dédicace pour Vlad avec des clichés de la statue n°71 pris aujourd'hui aux environs de 9h45...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

J'en garde une sous le coude pour la petite chronique concernant ma sortie d'aujourd'hui, et que j'écrirai très prochainement. En attendant, pour les plus intéressés, vous pouvez aller faire un saut sur mon premier blog tombé dans la désuétude la plus totale depuis quelques années, mais qui est toujours en ligne sur la toile. Le lien bounce [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] bounce !

Voir le profil de l'utilisateur

24 Re: Le père-Lachaise le Mer 06 Avr 2011, 9:39 pm

Kirhel a écrit:
Comme promis, spéciale dédicace pour Vlad avec des clichés de la statue n°71 pris aujourd'hui aux environs de 9h45...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

J'en garde une sous le coude pour la petite chronique concernant ma sortie d'aujourd'hui, et que j'écrirai très prochainement. En attendant, pour les plus intéressés, vous pouvez aller faire un saut sur mon premier blog tombé dans la désuétude la plus totale depuis quelques années, mais qui est toujours en ligne sur la toile. Le lien bounce [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] bounce !
Merci mec, c'est vraiment très gentil à toi! J'aimerais y errer pour l'éternité, ainsi je me retrouverais dans le plus bel élément qui soit. Quoi de plus enveloppant que les âmes déchues de leur droit de vie, déchues de leur souffrance, déchues de leur médiocrité...
Moi qui te parlait de funeral doom, voici la plus parfaite bande-originale pour se laisser pleurer au Père-Lachaise, en haïssant ce pauvre monde :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Voir le profil de l'utilisateur http://www.psychopathia-melomania.com/

25 Re: Le père-Lachaise le Mer 06 Avr 2011, 10:37 pm

Forever Vlad a écrit:
Merci mec, c'est vraiment très gentil à toi!
De rien ! Tout le plaisir était pour moi ! Very Happy

Forever Vlad a écrit:J'aimerais y errer pour l'éternité, ainsi je me retrouverais dans le plus bel élément qui soit. Quoi de plus enveloppant que les âmes déchues de leur droit de vie, déchues de leur souffrance, déchues de leur médiocrité...
En effet, j'aimerais moi aussi y errer pour l'éternité... Bon, avec de temps à autres des sorties extra-nécropolitaines pour profiter d'une femme (en chair et en os), d'une bonne table (escargots de Bourgogne, tourteaux, cuisses de grenouille, langoustines, saumon fumé, pizzas, 寿司, 焼き鳥, nems, raclette, fondue savoyarde, couscous, œufs mimosas, asperges-mayonnaise, petit canapés aux œufs de lompe rouges, lapin grillé, ratatouille maison, bó-bun, crêpes, vacherin, forêt noire... Faut que je m'arrête...), d'un bon concert (Paradise Lost, Paradise Lost, Paradise Lost, et puis peut-être aussi Paradise Lost ! scratch )...

Forever Vlad a écrit:Moi qui te parlait de funeral doom, voici la plus parfaite bande-originale pour se laisser pleurer au Père-Lachaise, en haïssant ce pauvre monde...
C'est bien ce que je disais hier soir dans le sujet sur la religion : tous les plus beaux sites, les endroits les plus charmants, les lieux les plus mystérieux empreints de mysticisme et de mystère, portent une connotation religieuse. Il n'y a qu'à regarder les trois-quarts des images de la première vidéo pour voir que ça sent le gothic, le death, le doom et consorts à plein nez.

La musique de la première vidéo est surprenante quand on ne sait pas trop à quoi s'attendre. Bon, c'est joli, mais je trouve ça un peu trop ennuyeux. Pour de la musique funéraire, je n'ai pas trouvé les mélodies belles sur ce morceau, même si le son est charmant (c'est lui que je trouve joli), ni même que les notes choisies pour le composer s'enchaînaient avec harmonie. Je n'ai senti aucun sentiment de solitude, de douleur, de désespoir, et n'ai rien ressenti sur ce morceau en allant chercher des souvenirs douloureux ; ce genre de musique me semble bien moins funèbre que si Joys of the Emptiness avait été jouée sans le chant de Nick ; ce titre s'accorderait dix fois plus à mon sens avec une procession, un rite mortuaire, un enterrement. Les gars de Lynyrd Skynyrd, eux aussi, ont fait un réel travail de musique funéraire sur l'intro de Freebird, et je pense que Mournful Congregation aurait gagné à s'en inspirer.

Le second morceau, lui, suscite davantage mon intérêt, car la composition me semble meilleure. Elle me rend également admiratif devant ce grand travail de synchronisation des musiciens sur les parties où la batterie ne marque son rythme que très rarement, avec des écarts de percussions qui se comptent en secondes. Je souligne aussi le travail original quant à l'usage du vibrato sur les six cordes.

Merci à toi pour ce partage ; et si tu as du doom pur à me faire écouter, je suis preneur. J'aimerais voir ce que ça donne et si je peux m'imaginer au Père Lachaise avec ça dans les oreilles (bien qu'aujourd'hui, je m'y sois baladé sans aucune musique dans les oreilles, juste pour le recueillement, le silence, le bruissement des feuilles, le souffle du vent...) .

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum